Aller au contenu

11 décembre 2022 à Gaoua : Quarante ans après sa retraite il est décoré

A l’instar des autres localités du Burkina Faso, la ville de Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-ouest, a déclaré ce dimanche 11 décembre à la place de la nation, le 62ème anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. Discours et séance de décoration ont ponctué les activités de la cérémonie.

Dans son discours, le gouverneur Boureima Sawadogo a évoqué la bravoure et la résilience des dévanciers qui, avec abnégation et dévouement, ont écrit une page glorieuse de notre histoire. Le gouverneur a également tenu à remercier les populations des villes et des campagnes de la région qui ont bien voulu accueillir les POI suites à l’hydre terroriste. « Je salue l’hospitalité légendaire de la population du Sud-Ouest qui accueille depuis 2019 des personnes déplacées internes venues chercher abri auprès des communautés sœurs », dit le gouverneur. A l’en croire, l’année 2022 n’a pas été paisible pour la région. Les incursions terroristes ont touché la région avec des alertes et des menaces signalées par endroits.

Au regard de la veille citoyenne, le gouverneur s’exprime en ces termes : « Grâce à la résilience dont vous avez fait preuve, nous gardons espoir que ces incursions se limitent aux simples menaces. D’ores et déjà, je puis vous rassurer que nos FDS mesurent l’ampleur de la situation et seront toujours aux cotés des populations pour détruire l’ennemi de la liberté qu’est le terrorisme ».

Le deuxième acte de ce cérémonial est consacré au décor. En effet, ce sont 89 récipiendaires qui ont vu les efforts de leur service rendu à la nation récompensés. Ainsi, l’adjudant-chef à la retraite Sansan Kambou, incorporé dans l’armée française le 26 novembre 1952, porte désormais la grande croix de l’ordre de mérite. Après 8 ans et quelques mois de service dans l’armée française, Sansan Kambou est inversé à l’armée Voltaïque le 21 novembre 1961, avec le grade de sergent, soit une année après l’accession du Burkina Faso à l’indépendance, le 05 août 1960. Dans l’armée burkinabè l’adjudant-chef Sansan Kambou a servi sa nation pendant plus de 21 ans.

Grand motoriste pendant plus de 10 ans, l’adjudant-chef Sansan Kambou dont le mérite est reconnu aujourd’hui après 40 ans de retraite, réside actuellement au secteur n°2 de Gaoua. Il est désormais admis à la retraite depuis le 12 septembre 1982. Aussi Jonas Somé, officier de gendarmerie à la retraite à Dano est fait commandeur. Pour cette étape des décorations, 02 récipiendaires ont été faits officiers de l’ordre de l’étalon et 10 portent le chevalier de l’ordre de l’étalon. Pour l’ordre de mérite, il y a 4 qui sont faits officiers, 20 chevaliers, 9 de l’action sociale et de la santé, 16 avec agrafe développement rural, 2 pour le compte du commerce et de l’industrie et 24 médaillers d ‘honneur de collectivité territoriale.

Warhanté HIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *