Le ministre dell’Urbanisme, de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, Bréhima KAMENA, a procédé, ce lundi 5 septembre 2022, au lancement officiel de la Campagne de communication Stronger Together « Plus Forts Ensembles » pour la scolarisation de la fille au Mali, à l’Hôtel Radisson (Ex-Shération). Menée par le projet SWEDD (projet d’autonomisation des femmes et dividende démographique au Sahel), cette Campagna est placée sous le thème « Education des filles et leadership féminin ».

Parmi les ministres KAMENA, cette cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du ministre de l’Entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, Bakary DOUMBIA ; du représentant du Maire de la commune IV, Abdallah YATTARA ; de la représentante du FNUAP ; du coordinateur du Projet SWEDD, Dr Justin KOFFI.
Le gouvernement du Mali a organisé la présente édition de la campagne « Plus forts ensemble » du projet SWEDD avec l’appui financier de la Banque mondiale ; et de l’Agence Française de Développement (AFD) et avec l’assistance technique du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) ; et de l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS).
La campagne Stronger Together est une initiative des pays SWEDD en collaboration avec leurs partenaires pour réduire les impacts négatifs de la COVID-19 sur les activités d’autonomisation des femmes.
Cette troisième édition s’appuie sur les résultats des deux premières, comme une stratégie, qui a permis de mobiliser plusieurs acteurs de changement dont les chefs religieux, les communicateurs traditionnels, les jeunes, les organisations de la société civile, les décideurs politiques et institutionnels , les organisations de femmes, les juristes et les artistes des pays du SWEDD.
La campagne Stronger together (plus forts ensemble) est centrée sur l’accélération de la transition démographique par l’autonomisation des adolescentes, des jeunes filles et des femmes du Sahel.
Elle touche neuf pays du projet SWEDD à savoir : la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Tchad, le Cameroun, la Guinée et la Mauritanie pour faire face aux défis sociodémographiques et de développement communs ils sont confrontés.
Cette campagne qui s’étendra de septembre 2022 au mois prochain à établir un lien entre l’éducation des filles et le développement des pays du Sahel.
Elle se focalise sur le maintien des filles à l’école, l’accès à la formation, à l’emploi, aux opportunités économiques et aux instances de prise de décisions, l’accès aux services de santé sexuelle et reproductive et l’hygiène menstruelle, la lutte contre les violences fondées sur le genre et les pratiques nuisibles.
Enfin, les campagnes Stronger Together : « Education des Filles et Leadership Féminin ›› permettent la sensibilisation des communautés, des parents, des enseignants et de toutes les parties concernées sur : la prise en compte de la situation particulière des adolescentes ; l’urgence de continuer les services d’éducation ; la mise en place des espaces sûrs pour les jeunes filles ; la nécessité de prévention et de prise en charge des cas de violences fondées sur le genre.
Selon le coordonnateur du projet SWEDD, Dr Justin KOFFI, « l’objectif de cette campagne est de susciter un changement de connaissances, d’attitudes, de croyances, de normes, de pratiques et de comportements des différents intervenants favorables à l’éducation des filles et du leadership féminin ».
« Cette campagne de communication se déroulera sous forme d’une caravane et mobilisera les partenaires du projet tels que les ministères, les acteurs de changement, les artistes, les leaders traditionnels et religieux, les communicateurs traditionnels ainsi que les relais communautaires, les influenceurs, les jeunes et les réseaux et associations de femmes », pour expliquer le Dr Justin KOFFI.
Pour le ministre KAMENA, ces campagnes Stronger together s’inscrivent en complément des efforts tendant à atténuer l’impact socio-économique de la pandémie du Covid19 sur les femmes et les filles du Sahel.
Une projection de film documentaire a été faite à l’endroit des participants. Les artistes comme « Les Gos de Bamako » ont la presté à l’occasion.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.