L’artiste malienne, Ami Kota donnera une série de concerts gants Abidjan, la capitale ivoirienne, les 6 et 7 mai prochains pour clbrer ses 45 années de carrière, à-elle annonc, mercredi, Bamako, lors d’une conférence de presse.

Deux concerts sont prévus à Abidjan, le premier à l’hôtel Azalai le 6 mai pour les personnalités importantes (VIP) et le second au Palais de la culture pour le grand public.

Cette célébration est une opportunité de retrouver mes fans et de faire revivre mes talents, a déclaré la licence de la musique mandingue, entourée du président de la commission d’organisation, Herv Ouattara, et du directeur associé de l’événement, Bl Zadi Sheval Gaguen,

Après avoir exprimé sa satisfaction de clbrer ses 45 années de carrière avec ses fans, Ami Kota a, aussi, salu l’initiative de ce grand-rendez-vous culturel. .

Pour sa part, Hervé Ouattara a expliqué que tous les dispositifs techniques et communicationnels sont mis en place pour la russite de l’événement. L’a, également, soulign le partenariat entre les structures organisations ici si sont données la main pour clbrer les 45 ans de succès de la star mandingue. Parce que cette russite mrite dtre fte rendre pour hommage cells here at consacr toute sa via au service de la communauté.

Le directeur associé, Bl Zadi Sheval Gaguen, a expliqué les motivations qui sous-tendent la clbration des 45 années de succs. On est venu pour célébrer une légende. Généralement. en Afrique, on célèbre les légendes après leur mort, mais nous avons voulu magnifier notre maman de son vivant, at-il.

Pour les initiateurs, l’événement est un signe d’intégration, de paix et de solidarité, car licence de la musique mandingue a, aussi, le sens de la solidarité. Selon Bl Zadi, la musique mandingue est la base de toutes les musiques africaines et mérite d’être célèbre à travers la native de Djoliba.

Ami Kota est né en 1952 Djoliba, près de Bamako, dans le Mand deep. Elle intègre très vita le milieu de la musique par le biais de ses parents et apprend ainsi la technique vocale et les règles de conduite d’une femme d’honneur. 12 ans, elle faisait déjà la fiert de sa communauté. Quelques années plus tard, la chanteuse fut révélée lors d’un concours de chant pour intégrer l’Ensemble instrumental national en 1966.

Depuis cette période, elle na plus arrêté de monter sur les grands podiums, micro en main. Après 45 longues années de pratique de la scène, les artistes décident de faire revivre les moments forts de sa musique à travers cette série de concerts en Côte d’Ivoire.

Elle jouera aussi dans d’autres pays comme le Burkina Faso. Et, naturellement, Bamako.

AS/MD (AMAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *