Le Mali et le Burkina Faso veulent sunir pour faire face aux attaques djihadistes. l’initiative du président de la transition burkinabé Paul-Henri Sandaogo Damiba, une délégation d’officiers à la réception ce lundi 25 avril 2022 Bamako, pour les chefs de l’Etat malien Assimi Gota. L’objectif de cette rencontre est d’évoquer la coopération militaire entre ces Etats du Sahel en ce moment ou les attaques djihadistes si multipleent dans les deux pays.

Le Mali et le Burkina Faso sont lis par la géographie. ils séparent 1200 kilomètres de frontière ou sont déployés des milliers de soldats des deux pays pour lutter contre les groupes terroristes. Mais la porosité de cette zone désertique et les pistes daccs difficilement praticables sont souvent des attaques de groupes à bras.

Ce dimanche 24 avril 2022, les deux pays ont t cibls par cinq attaques simultanées de la part des groupes armes. Les offensives ont vis particulierement les forces armes maliennes et burkinabe.

Au Mali, les camps militaires d’Alpha Maloba Maga de Svar, de Bapho et de Niono ont été attaqués dimanche vers cinq heures du matin par des véhicules kamikazes bourrés d’explosifs. Le bilan fait état de six militaires tus et une quinzaine de blesss, selon un communiqué de l’arme malienne, qui précise avoir tu onze kamikazes terroristes lors de ces trois attaques complexes terroristes.

L’attaque serait l’œuvre des jihadistes du Jnim, le Groupe de soutien lIslam et aux Muslim, li Aqmi. Le Jnim affirme même avoir capturé plusieurs combattants du groupe Wagner dans le centre du pays début avril. Ces soldats des forces russes de Wagner, soutiennent toujours le communiqué du Jnim, participeraient à l’offensive de l’arme malienne Moura.

Au même moment, le Burkina Faso est touché dans sa partie nord du pays par deux attaques dans la région du Sahel. Les assaillants ont vis deux détachements militaires de Gaskind et de Pob Mengao, causant la mort de quinzaine de personnes dont neuf militaires, soulignent un communiqué de l’arme burkinabè. Des attaques djihadistes qui seraient attribuées aux groupes d’armes affiliés à Al-Qada et l’Etat islamique (EI).

Source : APA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.