Aller au contenu

Chambre de commerce et d’industrie du Burkina : Un centre de formation professionnelle dans 10 mois à Bobo

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), à travers la délégation consulaire de Bobo-Dioulasso, a procédé au lancement des travaux de construction d’un centre de formation professionnelle à l’arrondissement 6 de Bobo- Dioulasso. C’était le 20 décembre 2022, en présence de plusieurs élus consulaires et personnalités du monde des entreprises, dont Mahamadi Sawadogo, président de la CCI-BF et Al-Hassan Siénou, président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins.

Dans exactement dix mois, doit sortir de terre à Bobo-Dioulasso au quartier Petit Paris dans l’arrondissement n°6, un bâtiment à deux niveaux, destiné à un centre de formation professionnelle. La construction de cette bâtisse est l’un des projets phares de la mandat 2021-2026 de la présente équipe de la CCI-BF, selon Al-Hassan Siénou, président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins. La réalisation de ce centre se déroulera en deux phases et coûtera 1,4 milliard de FCFA.

Huit cents millions de FCFA pour la première phase

Pour cette première phase, ce sont 800 millions de FCFA qui sont débloqués. Le bâtiment R+2 comprendra 4 salles de classes et des bureaux au Rez-de-chaussée, 4 salles de classes également et un magasin au premier niveau et deux grandes salles de classes de deux cents mètres carrés et un magasin au deuxième niveau. Chaque niveau du soir équipé de toilettes.

La deuxième phase, la partie salle de conférence sera désignée, à croire les propositions de Abraham Brahima Tou, Directeur général de MEMO Sarl, entreprise en charge des travaux. Al-Hassan Siénou précise qu’il s’agit d’un centre de formation technique en métiers et dans le monde des affaires. Le centre devrait spécifiquement permettre aux jeunes de se faire notamment en maçonnerie, en menuiserie, en mécanique, en électricité et en hôtellerie. Pour le président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins, il était plus que nécessaire d’avoir cette bâtisse à Bobo-Dioulasso. L’ajout que Mahamadi Savadogo en acceptant et en accord avec la réalisation de ce projet sous son mandat est un honneur qu’il fait dans toutes les régions.

« Le délai de dix mois est gérable »

Pour Abraham Brahima Tou, DG de la Mission d’Étude et de Maitrise d’Ouvrage, (MEMO Sarl), chargé des travaux, « le délai de dix mois est gérable ». Puisqu’il affirme que « on ne compte pas s’éterniser sur ce chantier. Je pense qu’on peut livrer l’ouvrage au plus tard dans huit mois ».

« Ce n’est que le début du commencement »

Durant la cérémonie de lancement de ces travaux, Al-Hassan Siénou a laissé entendre que la construction de ce centre de formation n’est que « le debut du commencement ». Car bientôt, dit-il, « nous allons lancer les boutiques marchandes de Orodara, la semaine prochaine et nous allons encore, d’ici la fin de l’année, lancer la construction des boutiques marchandes de Houndé ». Puisse que le président Mahamadi Savadogo » a compris que le développement viendra des Hauts-Bassins », ajoute-t-il.

Abdoul-Karim Etienne SANON

Aymeric KANI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *