La cérémonie d’ouverture le 17ns L’édition Digital Week s’est déroulée le mardi 9 novembre 2021 à la Maison de la Culture Anselme Titiama Sanon à Bobo-Dioulasso. C’était sous la présidence de Christophe Joseph Marie Dabiré, chef du gouvernement burkinabè.

C’est sous le thème : « Projection dans l’ère post-COVID-19 : les enjeux d’une transformation digitale réussie« , qu’est-ce que c’est que 17ns édition de la Semaine du numérique. Il se tient du 9 au 13 novembre dans la ville de Sya. Parrainée par le réseau de téléphonie mobile Telecel Faso, outre la série d’allocutions, la cérémonie d’ouverture s’est également caractérisée par une visite des stands des autorités. La République populaire de Chine est l’invitée d’honneur de la Digital Week 2021.

Pour l’Ambassadeur LI JIAN au Burkina Faso et représentant de la République populaire de Chine, « Le numérique est un levier fondamental pour le développement de nos pays. Nous devons unir nos efforts pour promouvoir la numérisation dans nos pays respectifs, afin d’en faire un véritable outil de développement socio-économique de nos sociétés. Le numérique doit aussi être un moyen de transformation structurelle des habitudes de nos populations ».

Le numérique pour faire fonctionner le monde

La ministre de l’Economie numérique, de la Poste et de la Transformation numérique, Hadja Fatoumata Ouattara / Sanon, a expliqué le thème de ce 17ns édition. « L’année dernière, avec la pandémie de COVID-19, toute activité dans le monde s’est brusquement arrêtée. Il a fallu le numérique pour faire fonctionner le monde et éduquer les gens. Par ailleurs, le numérique était nécessaire pour permettre à l’administration d’offrir des services à la population mais aussi aux élèves et étudiants pour leur permettre de suivre des cours. Le commerce s’est également fait par voie numérique. On peut dire que c’était l’alternative au moment de la crise sanitaire », remarqua-t-il.

L’événement était placé sous le haut patronage du Ministre de la Santé Charlemagne Ouédraogo. S’exprimant à son tour, il s’est dit convaincu que le numérique est très important en termes de développement, car il permet d’améliorer les performances dans le secteur de la santé. Pour le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, « le thème de ce 17ns édition vise à relever le défi d’augmenter la numérisation au Burkina Faso ». « Le gouvernement burkinabé continuera à travailler avec tous les acteurs et services du numérique pour la réussite du numérique dans notre pays ». Et pour conclure : « Nous allons renforcer la formation et l’e-gouvernance dans l’administration. Pour ce faire, nous encourageons tous les acteurs œuvrant pour la transformation numérique à investir davantage ».

Ben Alassane DAO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *