Dans un communiqué, dont nous avons reçu copie, l’état-major des armées françaises a annoncé mardi 21 décembre 2021 la neutralisation de Soumana Boura, chef du groupe État islamique dans le Grand Sahara (EIGS). Cette neutralisation a eu lieu au nord de la ville de Tillabéri au Niger voisin. Voici l’intégralité du communiqué de presse.

Opération Barkhane
Neutralisation de Soumana Boura, maison mère d’EIGS

1. Circonstances de la neutralisation
Le 20 décembre 2021, les forces françaises de l’opération Barkhane ont mené une opération contre un chef de groupe de l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) au Niger.

Au cours de cette opération, en étroite coordination avec les autorités nigérianes, la Force Barkhane a neutralisé Soumana Boura.

Après l’avoir localisé dans une zone du sanctuaire de l’EIGS au nord de la ville de Tillabéri, puis formellement identifié, il a été neutralisé par une frappe aérienne.

Un commando a ensuite été piloté par hélicoptère pour reconnaître et fouiller la zone de frappe.

2. Les conséquences militaires de cette neutralisation :
Sur le plan militaire, cette neutralisation renforce la stratégie militaire mise en œuvre par le sommet de Pau en janvier 2020.

Le partenariat de combat avec nos partenaires sahéliens et le maintien d’un rythme opérationnel élevé nous permettent de continuer à frapper contre l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) et le Rassemblement pour la victoire de l’islam et des musulmans (RVIM).

Cette neutralisation permet notamment de lutter contre l’expansion de l’EIGS et de l’empêcher de prendre le contrôle de certaines parties de la région des Trois Frontières (Burkina Faso-Niger-Mali).

Les armées françaises restent déterminées à combattre les groupes terroristes armés avec leurs partenaires sahéliens et leurs alliés.

3. Soumana Boura et EIGS :
Soumana Boura a dirigé un groupe de plusieurs dizaines de combattants de l’EIGS actifs dans les régions de Gober Gourou et Firo, dans l’ouest du Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.