48 heures avant son déplacement au Mali où il devait rencontrer le président de la Transition, Assimi Gota a fait office de dîner de Noël avec ses troupes de Gao, le président français Emmanuel Macron a annulé son déplacement. Cette annulation est un pari manqué pour Paris qui est en froid avec Bamako.

L’annonce de la visite du président français au Mali a suscité de vifs débats dans les sourires et sur les réseaux sociaux après l’appel téléphonique verbal entre les deux pays au point de geler les relations entre Paris et Bamako. Pour cette visite Macron a voulu faire d’une pierre deux coups, tenter de réchauffer les relations quelque peu tendues qui existent entre les autorités maliennes, notamment sur la question Wagner, puis un dîner avec ses troupes de Gao. Vendredi, à la surprise générale, Elyse a annoncé qu’Emmanuel Macron avait décidé d’annuler son voyage prévu au Mali.

Officiellement, il s’agit de cohérence entre les mesures annoncées au niveau national et l’agenda international du président, et afin de ne pas exposer notre système militaire à un moment de dégradation de la situation sanitaire dans l’agglomération, a expliqué Llyse dans un communiqué.

Mais officieusement, si l’on s’en tient aux confidences qui circulent de part et d’autre, il semble qu’il y ait eu un accord difficile entre Paris et Bamako concernant l’arrivée d’Emmanuel Macron. Le président français a également souhaité la participation des présidents actuels de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cdao), le président ghanéen Nana Akufo-Addo et celle du G5 Sahel, le Tchadien Mahamat Idriss Dby Itno. Mais les autorités tchadiennes ont rejeté ce format, préférant une rencontre bilatérale entre le Tchad et le Mali. Annuler immédiatement son déplacement au Mali, selon des sources Elyse souhaitait remplacer le déplacement d’Emmanuel Macron au Mali par un autre à Ouagadougou, au Burkina-Faso et dans la foule pour fêter Noël avec les troupes françaises.

Toujours selon notre source, la présidence du Faso a refusé cette visite, faisant savoir à Elyse qu’elle n’était pas prête à accueillir un événement aussi inattendu.

Cela montre que cette annulation du voyage d’Emmanuel Macron n’est pas due à la résurgence du Covid-19, mais à un manque d’accord entre les deux parties et est un pari manqué pour Paris.

Ousmane Mahamane

Source : Mali Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.