Aller au contenu

Personnes déplacées internes dans les Hauts-Bassins : La Chambre de commerce fait don de 20 tonnes de riz et 7 millions FCFA

Ce mardi 20 décembre 2022, la Chambre de commerce, d’industrie du Burkina (CCI-BF a procédé à la remise de 20 tonnes de riz et d’un chèque de 7.000.000 CFA à la Délégation spéciale régionale des Hauts-Bassins au profit des personnes déplacées internes.

C’est dans les mains du président de la délégation spéciale régionale des Hauts-Bassins, colonel Moussa Diallo, que le président de la CCI-BF Hauts-Bassins, Al-Hassan Siénou a remis 20 tonnes de riz et un chèque de 7.000. 000 FCFA. Le président de la délégation spéciale régionale à son tour, in remis ce don au ministère en charge de l’Action sociale par le biais de son représentant. La répartition de ces 20 tonnes sera faite entre les trois chefs-lieux des provinces des Hauts-Bassins. Dix (10) tonnes pour Bobo-Dioulasso (Houet), 5 tonnes pour Orodara (Kénédougou) et 5 tonnes pour Houndé (Tuy). En plus de ces 20 tonnes les 7.000.000 FCFA remis sont destinés aux élèves déplacés internas de la région. Cette somme servira à la prise en charge de leurs dépenses scolaires.

Il faut noter que la région des Hauts-Bassins abrite ce jour environ 50.000 personnes déplacées internas. La précarité des conditions de vie de ces personnes déplacées internes a poussé la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso à faire parler son cœur pour leur contribution à l’effort de guerre. C’est ainsi que pour Al-Hassan Siénou, président de la délégation consulaire régionale des Hauts-Bassins, « C’est au regard du nombre important des PDI que la Chambre de commerce a jugé bon devenire au secours en offrant 20 tonnes de riz. En plus de cela, l’ensemble des élus et des opérateurs économiques ont mobilisé 7 000 000 CFA pour appuyer les élèves déplacés internes qui se retrouvent aujourd’hui dans des conditions où ils n’ont plus accès à l’éducation».

La prise en charge de ses élèves qui sont privés de l’éducation est d’une nécessité absolue pour éviter le risque de « les voir rejoindre les forces du mal contre le pays », at-il ajouté. A la suite du président de la délégation spéciale régionale des Hauts-Bassins, le vice-président de l’institution, Mamadou Barry, l’a également salué depuis l’agence de solidarité de la CCI-BF. Selon lui, « La valeur de la solidarité n’a pas de limite. Elle peut empêcher une guerre et emmener un bon ensemble ».

Ousmane ZANTÉ

Fatimata TRAORE/Stagiaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *