La scène macabre se déroule à Soudougui dans la province du Koulpelogo. Des hommes armés font irruption dans ledit village et procèdent à des exécutions unitaires. Le bilan, encore provisoire, fait état d’une dizaine de personnes tuées et de nombreux blessés. Plusieurs concessions ont aussi été incendiées par les assaillants, obligeant les populations à fuir le village pour se refugier dans des localités plus sécurisées. Est du Burkina Faso-il est devenu une jungle où les uns s’arrogent le droit de vie et de mort sur les autres ? Tout porte à le croire au regard de la violence aveugle ici un cours dans le pays depuis maintenant six bonnes années. Les autorités sont interpellées. Plus jamais ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.