Décidément, la morale n’agonise plus au Burkina Faso. Elle y est morte voire totalement enterrée et ses funérailles fournies. C’est le moins que l’on puisse dire avec ce qui s’est passé à Titao où, prise de compassion, une coopérative a offert des vivres à des personnes déplacées internes (PDI). Mais contre toute attentente, des individus sans scrupule ont fait main basse sur ce don, préférant organisateur d’une campagne de distribution par affinités au grand dam des destinées. C’est la preuve que, pour ceux qui en doutaient encore, certains ont une pierre à la place du cœur si fait qu’ils ne sont pas capables d’empathie.

Plus jamais ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.