Diébédo Francis Kéré, lauréat du prix Pritzker de l’architecture, a été reçu par le Premier ministre, Albert Ouédraogo, le mardi 31 mai 2022 à Ouagadougou. Le premier lauréat africain réputé prix est allé présenter sa médaille au Premier ministre. En retour, il a reçu les félicitations de ce dernier pour son sacre.

« Je suis venu lui présenter ma médaille Pritzker et j’ai voulu lui dire merci pour avoir envoyé une grande équipe gouvernementale pour m’assister à Londres pendant la remise du prix », a fait savoir Diébédo Francis Kéré, le lauréat du prix Pritzker de l’architecture à sa sortie liée avec le Premier ministre Albert Ouédraogo. Selon Francis Kéré, malgré la crise sécuritaire qui est préoccupante, il a bénéficié d’une attention particulière du gouvernement qui a apprécié cette distinction à sa juste valeur. « Je sais que notre pays à une grande priorité qui est la lutte contre le terrorisme. Malgré cette crise, le gouvernement s’est dit que cette médaille que Francis Kéré a reçue constitue une fierté pour toute la nation, une bouffée d’oxygène. C’est pourquoi je suis venu lui dire grand merci », at-il nommé. Le premier lauréat africain du prix Pritzker a également remercié le Premier ministre pour la forte mobilisation des membres du gouvernement à son retour. « J’ai été reçu par une équipe gouvernementale très importante, en présence de ma famille et de ma mère », at-il expliqué.

« J’ai dessiné l’Assemblée nationale »

A entendre Francis Kéré, était aussi au menu de ses échanges avec le Premier ministre, la question de l’emploi des jeunes. A l’en croire, Burkina Faso regorge de talents. Malheureusement, ceux-ci manquent d’opportunités. D’après lui, avec le Premier ministre, ils ont réfléchi sur comment créer des débouchés pour les jeunes talents dans son domaine qu’est l’architecture. «Comment on the gouvernement pourra s’occuper des jeunes talents et créer des opportunités? Parce qu’il y a des milliers de jeunes Burkinabè qui ont du talent et qui œuvrent dans un domaine où il leur manque cette assurance, où ils ne sont pas sûrs », at-il indiqué. Et de renchérir qu’il appartient au gouvernement d’encourager ces talents pour qu’ils sachent que ce qu’ils sont en train de faire, peuvent apporter de la lumière. Par contre, les appelle la jeunesse au travail car, selon lui, le gouvernement ne peut pas tout faire. Dans quelle mesure la question du savoir est projetée sur le futur siège de l’Assemblée nationale a été écartée au cours de ses échanges avec le Premier ministre, la réponse par la négative. « L’urgent était de dire que je sais dans quel combat le Burkina se trouve actuellement, c’est celui d’apaiser les cœurs, et celui de trouver des solutions pour le retour de la paix », at-il précisé. Oui Francis Kéré affirme avoir des projets, le reconnaît par contre qu’ils ne constituent pas actuellement la priorité du pays. « Il est bien vrai que j’ai dessiné l’Assemblée nationale, je l’amire, et tout le monde l’admire, mais pour le moment, ce n’est pas la priorité », at-il conclu. Le lauréat a par ailleurs nommé avoir reçu les félicitations du Premier ministre Albert Ouédraogo.

Rahamatou SANON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.