Le conseil des ministres en eu lieu le 6 juillet 2022, en la salle polyvalente de la présidence du Faso. Il a permis aux membres de l’Exécutif burkinabè, d’adopter plusieurs rapports dont celui relatif à une demande d’agrément pour la nomination d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie auprès du Burkina Faso avec résidence à Abidjan. L’annonce d’une rencontre entre les anciens chefs d’Etat du Burkina Faso et l’actuel locataire de Kosyam, d’ici la fin de la semaine.

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur, Olivia Ragnaghnewendé Rouamba et celui en charge de l’éducation nationale, de l’Alphabétisation et de la promotion des langues nationales, Lionel Bilgo, par ailleurs porte- parole du gouvernement, ont simultanément animé une conférence de presse, à l’issue du conseil des ministres du 6 juillet 2022. Ce fut l’occasion pour la ministre Olivia Rouamba de revenir sur les conditions de réduction de la durée de la transition ramenée à 24 mois à compter du 1euh Juillet 2022, à l’issue du dernier sommet des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le délai de 24 mois a été librement proposé pour le Burkina Faso et non un diktat comme ontente du faire croire », at-elle expliqué. A l’en croire, c’est un compromis que les autorités burkinabè ont librement proposé, ici a rencontré le consentement de la CEDEAO. En revanche, at-elle relevé, le Burkina Faso a perdu le poste de directeur général du Groupe intergouvernemental d’actions contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA), ici il revenait de droit au sein de l’ organisme. Après l’intervention de la ministre Rouamba, le porte-parole du gouvernement pour confirmer l’arrivée de l’ancien président Blaise Compaoré en exil en Côte d’Ivoire depuis octobre 2014. « D’ici la fin de la semaine, une rencontre importante entre les soirée différents anciens chefs d’Etat organisée dans le but d’accélérer la réconciliation et de mutualiser les énergies et les synergies en vue de sauvegarder ce qu’il ya de précieux à nos yeux, c’est-à-dire l’existence de notre terre, le Burkina Faso’, à ajouté Lionel Bilgo. Et de préciser que son arrivée est très attendue par les autres anciens chefs d’Etat. Il a également indiqué que « le conseil a marqué son accord pour la nomination d’un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie auprès du Burkina Faso avec résidence à Abidjan ».

Issa SUIVRE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.