Le retrait français de Barkhane au Mali, annoncé le 17 février, devrait bien transformer la situation politique et militaire dans le pays. Les états voisins, du Burkina Faso l’Algérie, seront aussi touchés par les conséquences de cette nouvelle femme.

Emmanuel Macron à l’annonce du 17 février du retrait militaire de la France au Mali. Une décision attendue par les autorités maliennes, qui ont depuis demandé au pays de retirer ses troupes sans dlai. Au-delà des frontières maliennes, cette décision implique aussi les états du Sahel. Si le Niger est le premier souci par le redploiement de l’exploitation Barkhane, les autres pays de la rgion sapprtent voir la donna changer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.