Dans un communiqué, en date du lundi 24 janvier, le président de la Commission du G5-Sahel dit être attaché aux idéaux de paix, de sécurité et de démocratie. Ainsi, il a condamné énergiquement cette tentative d’interrompre l’ordre constitutionnel. Avant d’exiger le respect de l’intégrité physique du Président du Faso et de toutes les autorités détenues, « Le G5-Sahel lance un appel à l’ensemble des parties à privilégier le dialogue pour résoudre toutes les contradictions dans le calme et la sérénité », rapporter le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *