Aller au contenu

Village de Kokorowé : Peuhls et Bôbôs réconciliés autour d’un moulin et des machines à coudre

Les populations de Kokorowé ont reçu la visita d’une délégation Peuhle venue de Bobo et de Ouagadougou, le 4 décembre 2022. Ladite délégation n’est pas venue les mains vides. Elle a fait don de machines à coudre et de moulin aux habitants du village.

Kokorowé est un village situé à une quinzaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso. À compter du 4 décembre 2022, ces habitants devront plus avoir de souci pour moudre ou décortiquer leur maïs, mil ou autres. Ils bénéficient d’un moulin pour cela, en plus de dix machines à coudre. Le don est l’œuvre de Moussa Cissé à travers l’Association de bienfaisance Rahama, dont il est le représentant au Burkina Faso. Selon Mahamadou Barry, PDG de la société Pesta-Sud et promoteur de la marque d’eau minérale Babali, a fait une promesse. « Et aujourd’hui elle se réalise », ajoute-t-il.

Il convient de notifier que ce n’intervient après un différend entre la communauté Peuhle et les Bôbôs de Kôkôrowé. Et ce geste marque la fin du « palabre » et on peut considérer que la « hache de guerre est définitivement enterrée entre Peulhs et Bôbôs », nous dit Alain Sanou, fils de la localité représentant les bénéficiaires. Amidou Sidibé, représentant de la chefferie Peuhle de l’Ouest lui, trouve que ce geste marque la fin « d’une tragédie et le début d’un nouveau parcours qui commence ». Et en plus « ce matériel va être très profitable pour les populations de Kokorowé »continue-t-il.

Ce n’est pas Alain Sanou qui dit le contraire, lui qui, au nom des bénéficiaires, se dit très satisfait du don. Car pour lui, il est rare que des mésententes entre deux communautés se terminent par ces genres d’actions. Et selon lui, cet exemple à Kokorowé doit être un cas d’école. Puisque Moussa Cissé à travers ce geste, veut montrer qu’au-delà de ce qui s’est passé entre les deux communautés, « on est tous des Burkinabè, on vit tous ensemble et on ne doit pas se priver de se faire plaisir entre nous », soutien Mahamadou Barry. Dans la foulée, la délégation Peuhle est repartie avec un présent remis par le chef du village de Kokorowé.

Abdoul-Karim Etienne SANON, de retour de Kokorowé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *