Aller au contenu

26 mars 2021 – 26 mars 2022 : Déjà 1 an que hard l’imprimatur Achi Patrick !

Il y a un an, plus précisément le vendredi 26 mars 2021, le Président de la République, Alassane Ouattara, procédait à la nomination de Jérôme Patrick Achi, au poste de Premier Ministre, Chef du gouvernement. Douze mois pas suffisants pour imprimer sa marque à la Côte d’Ivoire, le maïs qui aura permis de découvrir une autre facette du « Blanc de la Mé ».

Patrick Achi en apprentissage de la gestion du pouvoir d’Etat aux côtés du Président Ouattara

Le n’est certes pas à son premier posé au sein du gouvernement, mais c’est la première fois qu’il dirige, avec pleins pouvoirs, une équipe gouvernementale. Nommé le vendredi 26 mars 2021, au poste de Premier Ministre, Chef du gouvernement, Patrick Achi déclarait, au lendemain de la formation de son gouvernement, que ses priorités étaient, entre autres, le renforcement de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale, l’augmentation de la création de richesses et d’emplois, l’accélération du développement du capital humain et la recherche constante de la réduction de la pauvreté.

« Cette équipe sera un gouvernement de mission et de combat, un gouvernement de résultats. Ce gouvernement servira la noblesse et la justesse de notre ambition pour tous les Ivoiriens », avait-il annoncé. Un an après, ce bilan peut-on faire ? Nous avons sélectionné juste quelques actions fortes pour vous.

Le succès du dialogue politique version Achi

Après une phase 1 réussie, la phase 2 du Programme Social du Gouvernement (PSGouv 2) dont le montant est de près de 3 200 milliards de FCFA sur trois ans, soit près de 3 fois plus que pour la première édition, a été acquise et doit permettre d’accélérer le rythme de réduction de la pauvreté et des inégalités sociales, d’apporter des solutions durables à la problématique de la fragilité dans les zones frontalières au Nord et d’améliorer les conditions de vie des populations, notamment les plus défavorisées.

Il faut ajouter à cela, les réformes structurelles dont la finalité est de moderniser la Côte d’Ivoire sous la direction du Président de la République, Alassane Ouattara. La démocratie ivoirienne s’est également renforcée et avancée « grâce aux initiatives prises par le Président de la République, Alassane Ouattara, depuis la rencontre avec le Président Bédié jusqu’à cellules qui s’est déroulée le 27illet dernier avec le Président dans un climat de solennité et de fraternité ».

1648306547 705 26 mars 2021 26 mars 2022 Deja 1 au 5 février 2023

D’ailleurs, dans le cadre du dialogue politique dont la clôture des discussions, a eu lieu récemment, Patrick Achi qui a compris que le seul repère des acteurs politiques doit être la Côte d’Ivoire, et leur seul guide, intérêt général du peuple ivoirien, n’a ménagé aucun effort pour mettre en confiance les participants. Le mis tout le monde d’accord sur sa volonté d’aller à la décrispation graduelle et durable du climat politique en Côte d’Ivoire.

Homme de consensus et du dialogue fraternel, le Premier ministre n’a négligé aucun détail. « Les débats de cette cinquième phase du dialogue politique se sont déroulés autour de trois grandes thématiques retenues de façon consensuelle », at-il révélé. Prouvant si besoin était nécessaire, que « les échanges se sont déroulés avec une grande franchise et une vraie liberté, dans une ambiance mêlant grande courtoisie républicaine et exigence constructive (…) The n’y aura au final qu’un seul vainqueur : la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens », s’est-il réjouissant.

L’audit des sociétés publiques

Autres temps fort de an 1 du gouvernement Achi, ce sont bien les audits visant à assainir la gestion des sociétés publiques. Une décision prise par le Président Alassane Ouattara à la suite d’enquêtes préliminaires sur la gouvernance de certaines structures de l’État.

Ainsi donc, la Nouvelle pharmacie de la société publique (NPSP), l’Agence de gestion et de développement des infrastructures industrielles (AGEDI), l’Autorité de régulation des télécommunications / TIC (ARTCI) et l’Agence de gestion foncière (AGEF) ont été auditées. Des têtes dont cella de Lanciné Diaby, ancien Directeur général du FER (Fonds d’entretien routier), sont même tombées.

Des directeurs généraux d’entreprises publiques ont été frappés par une mesure de suspension conservatoire. Alassane Ouattara continue de montrer sa détermination à suivre l’audit des sociétés publiques. À l’issue du Conseil des ministres du mercredi 26 janvier 2022, les chefs de l’État ont fait une recommandation au Premier ministre Patrick Achi.

« Lors du Conseil des ministres, j’ai demandé au PM @ ACHIPatrick4 de mettre en œuvre les recommandations des audits réalisés et au Gvt de promouvoir la culture de la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des affaires publiques, pour le bien-être de nos populations », a écrit le président ivoirien sur son compte Twitter. La mission de Patrick Achi est donc claire. Le Chef du gouvernement travaille dans la vision du président de la République.

1648306548 950 26 mars 2021 26 mars 2022 Deja 1 au 5 février 2023

Pour ce faire, on entend accélérer la numérisation de l’administration, pour faciliter et rendre plus efficaces les services aux citoyens et augmenter les revenus de l’État. « Nous veillerons à ce que la célérité, rigueur et la discipline dans la gestion guident la mise en œuvre des programmes de travail au niveau de chaque département ministériel », promet l’ex-secrétaire général de la présidence de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *