Aller au contenu

« Aide humanitaire » à 18 000 réfugiés du Burkina Faso

La Côte d’Ivoire va aménager deux sites de transit pour accueillir environ 18 000 réfugiés burkinabé fuyant les violences jihadistes dans le nord du pays, a annoncé mercredi le Conseil national de sécurité (CNS), présidé par le président Alassane Ouattara.

Le nombre de réfugiés du Burkina Faso a triplé en un an

Aide humanitaire a 18 000 refugies du Burkina Faso au 22 février 2024

Le communiqué du SNC annonce « l’aménagement en cours de deux sites de transit dans les départements de Ouangolodougou (nord) et de Bouna (nord-est), destinés à accueillir temporairement » 18.846 réfugiés, un nombre estimé par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Le nombre de réfugiés a explosé en un peu plus d’un an : en février 2022, le HCR en dénombrait environ 7 000.

Selon le CNS, les personnes identifiées sont actuellement « accueillies par les communautés locales » dans le nord et le nord-est de la Côte d’Ivoire.

Certains réfugiés ont été accueillis par des proches ou des proches dans cette région où parfois les mêmes familles vivent de part et d’autre des 620km de frontière séparant les deux pays.

Les réfugiés fuient les attaques jihadistes meurtrières qui frappent le Burkina Faso depuis 2015 et sont parfois perpétrées à quelques kilomètres seulement au nord de la Côte d’Ivoire.

Imputées à des groupes affiliés à Al-Qaïda et à l’État islamique, elles s’intensifient depuis plusieurs mois et ont fait au total plus de 10 000 morts – civils et militaires – au Burkina, selon des ONG.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *