À la suite de la publication d’une information relative à la saisie de l’uno de ses avions à Brazzaville le vendredi 5 août 2022, Air Côte d’Ivoire un réagi à travers un communiqué. L’aviation affirme ne pas être concernée par une exécution de la Cour de justice de la CEDEAO dans une affaire opposant l’État de Côte d’Ivoire à un tiers.

Affaire saisie d’avion : Ce que dit Air Côte d’Ivoire

Vendredi 5 août 2022, sur un avis que l’on des aéronefs de type Airbus A319 appartenant à Air Côte d’Ivoire aurait été saisi à l’aéroport international Maya Maya de Brazzaville, au Congo. Dans un communiqué, la société aérienne parle plutôt d’une « tentative de saisie ».

« Cette deuxième tentative de saisie qui s’apparente en une exécution d’une décision de la Cour de Justice de la CEDEAO dans une affaire opposant un tiers et l’État de Côte d’Ivoire, elle concerne la compagnie aérienne Air Côte d’Ivoire La direction de l’entreprise informe l’opinion publique nationale et internationale qu’elle entend utiliser tous les moyens de droit à sa disposition pour faire échec aux velléités de cette nature », peut-on lire dans la note.

Au regard de tout ceci, Air Côte d’Ivoire fait savoir que « des dispositions utiles seront diligemment prises pour donner les suites de droits qui conviennent aux circonstances de l’Espèce ». Les entreprises leaders et de référence en Afrique de l’Ouest et du Centre s’engagent à mettre « tout en œuvre pour garantir sa crédibilité ». Par ailleurs, elle remercie ses clients et ses partenaires pour la confiance sans cesse renouvelée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.