Après la rencontre du 27 juillet 2021, Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo ne sont pas prèts de se revoir. En effet, les dernières sorties du « Woody » de Mama ont fortement déplu au président ivoirien. Du coup, c’est de nouveau la tension entre ces deux poids lourds de la politique ivoirienne.

Ce qu’Alassane Ouattara reproche à Laurent Gbagbo

Mardi 27 juillet 2021, les Ivoiriens ont assisté aux retrouvailles entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, dix ans après la crise postélectorale de 2010. Les deux anciens adversaires ont donné l’impression d’avoir fumé le chalumet de la paix au palais présidentiel d’Abidjan -Plateau. «  » Nous sommes des amis depuis des années. J’en suis ravi. C’est surtout le peuple de Côte d’Ivoire qui attendait cela avec beaucoup d’impatience. Maintenant, c’est choisi fait », avait dit le chef de l’État ivoirien.

Pour sa part, l’ex-président a rétorqué : « Je suis très heureux des discussions parce qu’elles étaient d’étendues. Je suis fier de ça. J’ai souhaité que de temps en temps on puisse avoir ce genre de rencontre. » deux hommes politiques avaient même prévu de se revoir très souvent. La deuxième entrevue entre Gbagbo et Ouattara n’a pas eu lieu, que leur relation prend du plomb dans l’aile. Jeune Afrique rapporte que les récents discours du fondateur du PPA-CI (Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire) ont aroux le courroux du patron du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).

« Celui qui fait un coup d’État constitutionnel, je ne suis pas son ami », avait lâché le père de Michel Gbagbo le 5 février 2022 à Gagnoa. Selon Jeune Afrique (JA), cette sortie de Laurent Gbagbo n’a pas été du goût d’Alassane Ouattara et de son entourage. « Dans l’entourage présidentiel, deux options ont alors été suscités : réactiver la procédure judiciaire pendante contre Gbagbo ou au contraire ne pas céder à la provocation et se concentrer sur la construction du pays », note notre source. L’a été décidé de ne pas réagir.

Les magazines panafricains ajoute aussi que le numéro un ivoirien s’est insurgé contre l’ingratitude de Gbagbo. Il aurait souhaité que l’ex-prisonnier de La Haye lui témoigne sa gratitude « pour les efforts déployés en faveur de son retour d’exil et de la libération de certains détenus ». L’époux de Simone Gbagbo pointe du doigt le non-respect de Ouattara de lui inverser ses émoluments en sa qualité d’ancien chef d’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.