Aller au contenu

Bédié vole la vedette à Gbagbo et Ouattara

Henri Konan Bédié, parrain du Prix UNESCO Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, a fait sensation ce mercredi 8 février 2023 à Yamoussoukro lors de la remise du prix à l’ancienne chancelière allemande, Angela Merkel.

Henri Konan Bédié : « Il est temps d’agir ensemble pour éviter un nouveau drame dans notre monde »

C’est la première fois en Côte d’Ivoire que l’actuel président et les anciens chefs d’Etat se rencontrent lors d’une cérémonie officielle. Un beau symbole et une joie partagée. Certes, ce mercredi 8 février 2023 fera date. Henri Konan Bédié, garant moral du Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la poursuite de la Paix, n’a pu s’empêcher d’exécuter quelques pas de danse au son du légendaire groupe de zouglou Magic System.

« La cérémonie d’aujourd’hui est (…) l’occasion de célébrer la mémoire de Félix Houphouët-Boigny, bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne et qui a fait de la recherche de la paix par le dialogue un sacerdoce politique. Côte d’Ivoire, Afrique, monde Je lui dois cette providentielle homme d’avoir oeuvré pour rassembler différents peuples de tous horizons, afin d’inventer une terre d’accueil, une nation fraternelle dont le taux d’immigration est inégalé », a déclaré Henri Konan Bédié.

Puis d’ajouter : « Nous lui devons d’avoir mobilisé les Ivoiriens pendant plusieurs décennies pour accueillir les réfugiés des pays africains en crise ou en guerre (Liberia, Sierra Leone, Angola, Nigeria) dans leurs familles, dans nos villes et villages. Avec le Président Félix Houphouët BOIGNY, nous n’avons pas parlé de réfugiés, mais d’êtres humains en difficulté que Dieu nous avait envoyés et que nous devions accueillir comme tels. Le Président Houphouët BOIGNY n’a jamais construit de camps de réfugiés, mais a demandé à les accueillir dans nos villes, villages et de les intégrer », a rappelé l’ancien président de la République.

Selon lui, il est temps d’agir ensemble pour s’engager dans des solutions concertées qui garantissent la paix pour éviter un nouveau drame dans notre monde. « J’ai aussi une pensée pour mon pays, la Côte d’Ivoire, qui peine encore à entamer un dialogue franc et sincère entre tous ses fils et filles, pour construire une paix durable au service du bonheur de ses populations et de celles de Afrique de l’Ouest », a ajouté Henri Konan Bédié.

1675904900 993 Bedie vole la vedette a Gbagbo et Ouattara au 29 mai 2024

Se déclarant l’héritier de Félix Houphouët Boigny, le président du PDCI estime que c’est en mobilisant à nouveau toutes leurs énergies que les Ivoiriens pourront préparer un héritage de paix pour les générations de demain, tant en Côte d’Ivoire, qu’en Afrique, que dans le monde. « Comme la chancelière Angela Merkel, je suis avec vous : ‘On peut le faire !' », a-t-il insisté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *