Aller au contenu

Blé Goudé veut révoquer la peine : surpris Amadou Coulibaly

Lors de sa première conférence de presse depuis son retour au pays, Charles Blé Goudé a présenté une demande aux autorités ivoiriennes. Le président du COJEP (Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples) a réclamé la révocation de sa peine de vingt ans de prison. Amadou Coulibaly, le porte-parole du gouvernement, s’est dit surpris par la demande.

Côte d’Ivoire : Amadou Coulibaly reformule Blé Goudé

Au lendemain de la crise postélectorale ivoirienne de 2010-2011, Charles Blé Goudé, exilé au Ghana, a été arrêté puis transféré à la Cour pénale internationale. Jugés pour crimes contre l’humanité, l’ancien ministre de la Jeunesse Laurent Gbagbo et son mentor ont été entièrement acquittés par les juges de la Cour pénale internationale.

Pourtant, le fondateur du COJEP, rentré en Côte d’Ivoire le 26 novembre 2022, est menacé d’une peine de 20 ans de prison par la justice ivoirienne. Il est accusé d’actes de « torture, meurtre volontaire et viol ». Blé Goudé, jugé par contumace, a également été condamné à 10 ans de privation des droits civiques et à une amende de 200 millions de francs CFA.

Récemment, l’ancien général de la FESCI (Fédération étudiante et scolaire de Côte d’Ivoire) a demandé au gouvernement ivoirien de revenir sur sa peine. En marge du Conseil des ministres du mercredi 18 janvier 2023, Amadou Coulibaly a fait part de sa surprise face à cette demande.

« Je ne sais pas comment on peut demander la révocation d’une condamnation. Il y a des procédures, c’est la justice. Enfin je me demande. Sauf quelque part à croire que la justice ne sait pas faire son travail. une conférence de presse, pour l’annulation d’une décision de justice, me paraît surprenant quand on sait comment fonctionne un Etat », a déclaré le porte-parole du gouvernement ivoirien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *