Aller au contenu

Ces vérités crues de Cissé Bacongo à Jacques Assahoré et autres

Le Syndicat des Enseignants RHDP a organisé un grand meeting d’hommage et de reconnaissance au Président de la République, Alassane Ouattara, le samedi 21 janvier 2023 à Bouaké. Une cérémonie à laquelle ont brillé par leur absence, plusieurs dirigeants de la région, dont Jacques Assahoré Konan, actuel directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, député de Diabo-Languibonou et candidat désigné du RHDP aux futures élections régionales à Gbeke.

RHDP : Quand Cissé Bacongo regrette l’absence de Jacques Assahoré à une cérémonie d’hommage au président Ouattara

Au cours de cette cérémonie d’hommage, le Président Alassane Ouattara, le Ministre d’Etat Kandia CAMARA, le Ministre des Transports, Amadou KONÉ, et le Ministre Cissé BACONGO, Secrétaire Exécutif du RHDP, ont chacun exprimé leur gratitude et leur soutien indéfectible aux nombreuses actions du Président de la République. et a félicité le Syndicat des Enseignants du RHDP pour cette marque de reconnaissance envers le Chef de l’Etat. Dans son allocution, le Ministre Amadou KONÉ est revenu sur l’intérêt que le Numéro 1 ivoirien réserve au monde du travail et en particulier à l’éducation. « Chaque année, plus de 200 milliards de francs CFA sont investis dans l’éducation », a-t-il déclaré. Cela démontre à quel point ce secteur occupe une place privilégiée dans le programme du gouvernement ivoirien.

Patronne de la cérémonie, la ministre Kandia Kamissoko CAMARA a réaffirmé la générosité du président Ouattara à travers les mesures adoptées en faveur du monde du travail en général et des enseignants en particulier ces dernières années. On rappellera que près de 10 300 enseignants ex-contractuels, embauchés dans le cadre du PSGouv 1, pour pallier la pénurie d’enseignants à tous les niveaux de l’enseignement primaire et secondaire public, ont tous été placés dans l’Administration Publique. L’un des temps forts de la journée d’hommage au Président de la République a sans doute été l’allocution du ministre chargé des Affaires politiques avec le président de la République, Cissé Bacongo. Le secrétaire exécutif du RHDP n’a pas utilisé le langage du bois pour déplorer l’absence de certains dirigeants, et pas des moindres de la région.

« Loin d’être un acte anodin motivé par des considérations politiques complaisantes, cet événement que nous vivons aujourd’hui est d’une importance capitale. Elle contribuera à fixer l’action du Chef de l’Etat à la tête de notre pays dans la durée et dans les mémoires. C’est pourquoi je voudrais regretter mille fois, regretter les absences. Des absences qui parlent. Je souhaite regretter l’absence du secrétaire national chargé des points territoriaux des ministères Rhdp. Je veux parler du frère Assahoré Konan Jacques (…) Je lui dirai ici, et je lui dirai à Abidjan. Je déplore également l’absence du Ministre-Gouverneur Jean Claude Kouassi, du Ministre Sidi Tiemoko Touré, membre du Comité Exécutif. Enfin, je voudrais déplorer l’absence d’Ahoutou Koffi Emmanuel, Dircab du Vice-Président de la République, notamment en ce qui concerne une cérémonie d’hommage au Président de la République. Je n’aurais pas dit ce que je viens de dire que je ne serais pas en paix avec ma conscience en tant que Secrétaire exécutif. Il y a des choses que je peux taire, il y a des choses que je ne dois pas taire… », a-t-il dénoncé.

Difficile de comprendre l’absence de Jacques Assahoré et consorts à une cérémonie d’hommage au président Ouattara ; et ce, alors que la première ville est officiellement candidate du RHDP pour les régionales à venir dans le Gbêkê. Pourtant, à Bouaké, la sortie du ministre Cissé Bacongo continue de fluctuer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *