Il existe actuellement une forte tension entre Marwane Ben Yamed et Franklin Nyamsi. Le journaliste et professeur de philosophie de Jeune Afrique se sont affrontés sur les réseaux sociaux.

Marwane Ben Yamed a affronté Franklin Nyamsi

Tout a commencé avec l’annonce du décès de Fatima Bakayoko, la sœur cadette de feu le Premier ministre Hamed Bakayoko. En effet, la petite sœur du prédécesseur de Patrich Achi à la tête du gouvernement ivoirien est décédée samedi 1er janvier 2022 en Turquie. La disparition de la jeune femme intervient quelques jours après celle de Djénéba Gon, épouse Okou, sœur cadette de feu Amadou Gon Coulibaly.

En apprenant la mort de Fatima Bakayoko, Franklin Nyamsi n’a pas pu s’empêcher de laisser un commentaire sur son compte Twitter. « L’avalanche funéraire continue au-dessus de la Côte d’Ivoire », a écrit le proche de Guillaume Kigbafori Soro. Ces propos du conseiller de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne ont irrité plusieurs internautes, dont Marwane Ben Yamed. « Commentaire ignoble, assez évidemment pour susciter des frissons de contentement chez le » Professeur « … Minable un jour, toujours minable », a répondu le reporter de Jeune Afrique.

Il faut dire que les internautes étaient assez partagés entre Franklin Nyamsi et Marwane Ben Yamed. D’un côté on retrouve ceux qui apportent un soutien indéfectible à l’écrivain camerounais et ramènent l’homme des médias à l’ordre. « Eh bien, de la même manière que votre mission est de redorer l’image de puissance d’Abidjan, le professeur a de quoi s’inquiéter (les sœurs cadettes des deux premiers ministres décédés) des disparitions qui ont des similitudes », a écrit l’internaute.

Cependant, les internautes se sont offusqués de la réaction de Franklin Nyamsi à la mort de Fatima Bakayoko. « Il dit qu’il est un conseiller spécial. Je me moque de ces gens qui se réjouissent de la mort des autres ! C’est bien tombé sur notre Côte d’Ivoire », s’est plaint un internaute, qui a repris le procès du fils de feu Bashir Ben Yamed.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.