Les réactions ont fusionné après l’arrestation de Pulchérie Gbalet en Côte d’Ivoire. Banchi Roger, proche de Guillaume Kigbafori Soro, a ouvertment menacé le régime d’Alassane Ouattara et du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).

Côte d’Ivoire : L’arrestation de Pulchérie Gbalet fait réagir Banchi Roger

L’arrestation de Pulchérie Gbalet survenue le mardi 23 août 2022 a fait réagir Roger Banchi. Le cadre de GPS (Générations et peuplesolidires) a envoyé un message virulent aux autorités ivoiriennes. « Qui sème le vent, récolte l’Ouragan Pulchérie Édith Gbalet. Le régime RHDP va se mordre les doigts jusqu’aux dernières phalanges, pour avoir emprisonné ma protégée. en rendre compte », écrit le soroiste sur son compte Twitter.

Roger Banchi ne s’est pas arrêté là. « RHDP ! Vous n’oublierez jamais le nom de Pulchérie Édith Gbalet de votre existence méchante ! Toute l’Afrique vous cernera bientôt, et assigera vos immondes prisons mouroirs ! Bande de Khmers rouges et de Camp-boiristes ! -il martelé.

Pour rappel, cela fait la seconde fois que Pulchérie Gbalet, qui revenait du Mali, tombe dans les mailles du filet de la justice ivoirienne. Les autorités ivoiriennes l’accusé d’entente avec les agents d’une puissance étrangère de nature à nuire à la situation militaire et diplomatique de la Côte d’Ivoire, de manœuvres de nature à jeter le discrédit sur les institutions et à occasionner des troubles graves à l’ordre public et de diffusion de nouvelles fausses de nature à entraîner une atteinte au moral de la population.

En 2020, à trois mois de l’élection présidentielle, la patronne de l’ACI (Alternative citoyenne ivoirienne) avait appelé à manifester contre la candidature du président sortant Alassane Ouattara. Le cachant à valeur d’être interpellée dans la nuit du 15 au 16 août 2020. La militante de la société civile, initiatrice des « Gilets Oranges », a été libérée en avril 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.