Aller au contenu

Côte d’Ivoire – Attaques contre Ouattara : les femmes du Rhdp défient Gbagbo

Dans un communiqué copié par afrique-sur7, les militants du RHDP (parti au pouvoir) protestent contre les propos qu’ils jugent violents, xénophobes et déplacés, tenus par certains responsables du PPA-CI, parti dirigé par l’ancien président Laurent Gbagbo. Ci-dessous, le communiqué complet des femmes du RHDP.

Les femmes du RHDP demandent à Gbagbo d’exhorter ses collaborateurs et partisans à abandonner les comportements irrévérencieux envers le président Ouattara

(…) Le 11 mars 2023, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, Mme Marie-Odette LOROUGNON, membre des instances du Parti du Peuple Africain de Côte d’Ivoire (PPA-CI), prenant la parole devant elle partisans sur une place publique à Anono, dans la commune de Cocody, il a prononcé un discours d’une extrême gravité.

Dans ses propos pleins de mensonges et d’accusations infondées, Marie Odette LOROUGNON a notamment traité de « mercenaires » les militaires ivoiriens qui avaient été pris en otage par les autorités maliennes de transition. Quelle aberration !

Une fois de plus, comme à son habitude, elle a chevauché la trompette de la xénophobie, déclarant que dans notre pays il y avait « le camp des Ivoiriens et le camp de ceux qui venaient d’ailleurs ». Quelle absurdité!

Il récidive le 26 mars 2023, à Koumassi lors d’une allocution publique dans laquelle il définit le pouvoir en place comme « des rebelles qui ont massacré et bu le sang des Ivoiriens ». Quelle abomination !

La réconciliation nationale en difficulté…

A sa suite, le samedi 1er avril 2023, à l’occasion de la fête de la renaissance organisée par le PPA-CI à Yopougon, localité Ficgayo, des militants de ce Parti ont tenu des propos tout aussi graves et offensants à l’encontre du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA.

Chers citoyens de Côte d’Ivoire,

De tels excès verbaux ne peuvent passer sans réaction.

Notre conscience collective nous interpelle et nous demande les observations suivantes pour rétablir la vérité de la situation :

Depuis avril 2011, la Côte d’Ivoire, notre beau pays, vit au rythme des actions de réconciliation, de renforcement de la cohésion sociale et de développement économique initiées par le Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA, depuis la sortie de crise. 2010 après les élections.

Les excellents résultats économiques et sociaux obtenus ont clairement contribué à l’amélioration du niveau et des conditions de vie des Ivoiriens résolument engagés sur la voie de la paix, de la cohésion sociale et de la coexistence dans une seule et même patrie.

Ce sont les propos xénophobes de Marie Odette LOROUGNON

La Côte d’Ivoire, qui était à la périphérie des organisations internationales, a retrouvé sa place sur la scène mondiale et est aujourd’hui une référence, un exemple de pays qui a su sortir d’une grave crise pour reprendre le chemin du développement avec grand succès.

A la lumière de tout cela, on s’interroge sur les raisons et les objectifs poursuivis par Marie Odette LOROUGNON et ses partisans du PPA-CI à travers la distillation de discours aussi faux que malhonnêtes dans l’opinion publique.

Car ces discours xénophobes, insultants et offensants à l’encontre du Chef de l’Etat, Son Excellence Alassane OUATTARA, nous rappellent malheureusement la triste parenthèse vécue par la Côte d’Ivoire de 1994 à 2010 et qui a plongé notre pays dans la désolation totale, avec sa part d’odieux morts, viols de femmes, blessures et autres destructions de biens et d’infrastructures.

Durant cette longue période troublée et douloureuse, les Ivoiriens ont souffert de cette politique de xénophobie et de haine insidieusement distillée par des acteurs politiques sans plans ni propositions pour faire avancer la Côte d’Ivoire.

Et les femmes, malheureusement, ont payé un lourd tribut.

Et c’est pourquoi tous les Ivoiriens responsables, pacifiques et soucieux du bonheur collectif sont choqués par l’infinie bassesse et la dangerosité de ses propos, que nous dénonçons et condamnons avec force et vigueur.

Face à cette situation,

Nous, femmes du RHDP, éprises de paix, de cohésion sociale et amoureuses de la patrie, soucieuses de l’avenir de nos enfants dans une Côte d’Ivoire unie et apaisée, venons par cette déclaration exprimer notre indignation et notre désapprobation suite à ces propos scandaleux, trompeurs, commentaires offensants et dangereux pour la Côte d’Ivoire.

Gbagbo et le procureur Adou Richard arrêtés

Nous défions dans leurs capacités respectives :

1- Le Président du PPA-CI, Monsieur Laurent GBAGBO, ancien Président de la République, d’exhorter ses collaborateurs et sympathisants à abandonner les comportements irrévérencieux envers le Président de la République de Côte d’Ivoire et les propos subversifs, haineux et xénophobes contre adhérer résolument à des projets de cohésion sociale et de développement de notre territoire, patrimoine commun que nous devons transmettre aux générations futures.

2- Le Procureur de la République, en sa qualité de défenseur de l’ordre et des intérêts publics, promoteur de l’action publique en matière pénale, prend toutes mesures pour que ses offenses à l’égard du Président de la République et ses propos injurieux et dangereux soient punis conformément aux lois en vigueur.

Nous prenons à témoin l’opinion nationale qui, malgré les grandes actions accomplies par Son Excellence Alassane OUATTARA, désamorce le climat socio-politique, notamment à travers :

– la mise en œuvre des résolutions issues du dialogue politique,

– la signature d’une trêve sociale accompagnée d’augmentations de salaires et autres primes pour les ouvriers,

Malheureusement, il existe encore des acteurs politiques peu soucieux du bien-être général et des intérêts de la population, qui rament à contre-courant de la dynamique de cohésion sociale et de poursuite du développement économique et social en Côte d’Ivoire.

Les femmes du RHDP réaffirment leur soutien indéfectible à Ouattara

Nous invitons toutes les institutions nationales (Chambres des Rois et Chefs de villages de Côte d’Ivoire, chefs religieux, responsables d’associations féminines), à assumer leur part de responsabilité en appelant au respect des bons principes démocratiques et à la promotion du partenariat domestique.

Par ailleurs, les femmes du RHDP, se réservant toute possibilité d’agir et de réagir si la situation dénigrée et dénoncée persiste, invitent leurs consœurs éprises de paix et de justice à faire preuve de modération et de mesure face à ces agissements qui pourraient porter atteinte à l’unité, à la cohésion et à la cohésion nationales. la paix, gage de tout développement.

Ils les invitent à être plus vigilants face à ces ennemis de la paix et de la cohésion sociale.

Les femmes du RHDP réitèrent leur soutien indéfectible à Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire et à sa politique de développement économique, social, culturel, solidaire et multidimensionnel de la Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 06 avril 2023

Femmes du RHDP

Nb : Le titre, l’intitulé et les sous-titres sont de la rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *