Aller au contenu

Côte d’Ivoire – Sécurité nationale : La France équipe la police ivoirienne

Dans le cadre de la collaboration entre les administrations des deux pays, la Côte d’Ivoire et la France ont conçu un projet dit « Plan Alerte Enlèvement ». Un instrument de protection des mineurs. Pour la mise en œuvre de ce plan, la France a fait, le mardi 27 septembre 2022, un don de matériel à la Côte d’Ivoire.

France : En visites de travail en Côte d’Ivoire, les ministres Gérald Darmanin proposent des équipes à la police dans le cadre du projet « Plan Alerte Enlèvement »

Ce don remis par le ministre de l’Intérieur et des Outre-Mer français, Gérald Darmanin, en visite à Abidjan, a été réceptionné par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, GAL Vagondo Diomande, à son cabinet, à Abidjan -Plateau.

Il est composé de trois (03) véhicules, de matériel informatique, de menottes ainsi que des balises, d’une valeur globale de 63 000 euros, soit environ quarante millions de FCfa. La Côte d’Ivoire, si les ministres Vagondo Diomandé, se réjouit d’avoir adopté ce projet qui a connu un succès en France.

«L’adoption de cet important outil de protection des enfants confirme notre leadership en Afrique dans ce domaine. « Notre pays, en effet, est le premier pays africain à avoir implémenté un tel instrument », a déclaré le ministre ivoirien.

Avant le lancement prévu du projet en Côte d’Ivoire, prévu sous peu, aux dires de Vagondo Diomandé, un commissaire a été nommé. La s’agit du commissaire de police Albane Pichon succède ici au commissaire Eric Dubuis, initiateur principal du « Plan Alerte Enlèvement ».

Quant aux agents de police, ils ont également fourni un renforcement des capacités effectué par des experts venus de la France. Les ministres Gérald Darmanin s’est dit « heureux et honoré » d’avoir rencontré une seconde fois le ministre Vagondo Diomandé pour un entretien en tête-à-tête

II s’est aussi félicité de l’excellence des relations entre les forces de police des deux pays. Avant d’exprimer sa satisfaction quant à l’implémentation de ce projet conçu avec la Côte d’Ivoire, dans le cadre de la protection des mineurs, notamment quant à la lutte contre le terrorisme et les enlèvements de mineurs ici concernés les plus vulnérables.

Il a assuré le gouvernement ivoirien de l’Accompagnement de la France. Les ministres de l’Intérieur, Gérald Darmanin, durant son séjour, a, par ailleurs, ont visité le Bureau de lutte contre la Fraude Documentaire (BFD).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *