Djenebou Zongo vient d’être nommée Inspection du PDCI-RDA. Mais pour parvenir à ce poste, l’ancien conseiller en communication de Bédié a connu des sueurs froides et des aventures racontées par Jeune Afrique.

Djenebou Zongo a laissé Bédié se cacher dans le coffre-fort de Ouassénan

Bénéficiant de l’entière confiance d’Henri Konan Bédié, Djenebou Zongo vient de recevoir une nouvelle promotion au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI). Sorti de la clandestinité, le 9 décembre 2021, l’ancien conseiller en communication du président du parti des 70 ans a été nommé à l’Inspection du PDCI-RDA, instance présidée par l’ancien ministre de l’Économie et des Finances, Niamien N. ‘Goran, afin de superviser ses activités.

Ce retour au sommet de Djenebou Zongo a cependant été marqué par un véritable parcours du combattant que cette brave dame a dû affronter pendant la période de désobéissance civile. Période pendant laquelle la résidence, Cocody Les Ambassades, d’Henri Konan Bédié a été attaquée par une horde de navires marchands de la CRS (Société Républicaine de Sécurité) et du GMI (Groupe d’Intervention Mobile) pour empêcher une déclaration du Conseil National de Transition (CNT) .

Le reste, on le sait. De nombreux opposants, dont des proches du président Bédié, ont été arrêtés ce jour-là dans une atmosphère « embaumée » de gaz lacrymogène. Mais curieusement, Djenebou Zongo avait pu être exfiltré, malgré une brève interpellation. Jeune Afrique affirme que le conseiller du président Bédié était « caché dans le coffre de la voiture de Gaston Ouassénan Koné », d’où personne ne pouvait le chercher, car ce général à la retraite était respecté par Alassane Ouattara et la hiérarchie militaire. . Par la suite, « Ouassénan l’avait hébergé pendant un certain temps. Il l’avait déjà pris sous son aile protectrice », précise notre source.

L’ancien compagnon de Kouadio Konan Bertin (KKB), après avoir vécu plusieurs mois caché sous le regard bienveillant du général Ouassenan, se rendra en France à deux reprises, en mai et décembre 2021. Jaloux de certains dirigeants de l’ancien parti et accusé de trahison, Djenebou Zongo n’a pas perdu la confiance d’Henri Konan Bédié. « Toutes ces allégations sont fausses. Bédié n’a pas lâché prise. Il voulait juste la protéger. Sa récente nomination en est la preuve », rassure un cadre du Pdci-Rda.

Cependant, il convient de rappeler que le Président Bédié avait « cessé les fonctions de Mme Djenebou ZONGO, en tant que Directrice de la Communication et du Suivi de l’Opinion Nationale et Internationale du PDCI-RDA », en décembre 2020, après l’avoir soupçonnée de collusion avec le RHDP de Potenza. .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *