Aller au contenu

Envoyé à Daoukro, ce que Kandia a dit à Bédié

Ce lundi 9 janvier 2023, la Ministre Kandia Camara s’est rendue dans la ville de Daoukro pour annoncer à l’ancien Président Henri Konan Bédié la tenue de la session 2022 du Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la recherche de la paix à Yamoussoukro.

Côte d’Ivoire : ce que Kandia Camara a fait à Bédié

La région du Bélier, berceau du père fondateur de la Côte d’Ivoire, accueillera la cérémonie de remise du Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la Recherche de la Paix, Session 2022, organisée pour la première fois en Côte d’Ivoire Ivoire.

Le chef de la diplomatie accompagné de son directeur de cabinet était l’envoyé du président Alassane Ouattara, dans le cadre de la cérémonie de remise du Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la poursuite de la paix qui se tiendra pour la première fois en Côte d’Ivoire le 8 février 2023 à Yamoussoukro.

« Nous sommes au début de l’année, c’est la Saint-Sylvestre et comme d’habitude nous envoyons nos salutations. Ainsi, ce matin nous sommes envoyés ici par Son Excellence Alassane Ouattara, Président de la République, porteur de plusieurs messages. Le premier message concerne les vœux qu’il nous a demandé d’adresser à son fils aîné, Monsieur le Président Henri Konan Bédié, meilleurs vœux de santé, de longévité, de bonheur et de paix », a indiqué l’ancien ministre de l’Éducation nationale.

« Ensuite, il nous a demandé de lui présenter toutes ses condoléances à l’occasion du décès de ces deux petits-enfants. Nous avons porté ce message au Président Henri Konan Bédié. Enfin, il nous a demandé de lui apporter des nouvelles de l’organisation, le 8 février, de la cérémonie de remise du Prix UNESCO Félix Houphouët-Boigny pour la poursuite de la paix. Et ce prix sera décerné cette année à la chancelière Angela Merkel. Nous portons donc ce message important au président Henri Konan Bédié, qui est le protecteur du prix », a-t-il déclaré.

Nous rappelons que le Prix Félix Houphouët-Boigny-UNESCO pour la recherche de la paix est un prix honorifique. Le prix vise à honorer des personnes vivantes, des institutions ou des organismes publics ou privés en activité qui ont contribué de manière significative à la promotion, la recherche, la sauvegarde ou le maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations et de l’Acte constitutif de l’UNESCO.

Cette fois, le choix du jury s’est porté sur Angela Merkel, ancienne chancelière fédérale d’Allemagne, en reconnaissance de son action en faveur de l’accueil des réfugiés. En 2019, Abiy Ahmed Ali, Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie a été le lauréat de l’édition 2019 de ce prix.

Rita Sorgho www.Afrique-sur7.ci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *