Après avoir boycotté la réunion du comité de normalisation de la FIF, les présidents de club sont très en colère contre Mariam Dao Gabala. La raison.

FIF : Les choses s’échauffent entre Mariam Dao Gabala et les présidents des clubs

La présidente de la Commission de normalisation de la Fédération ivoirienne de football, Mariam Dao Gabala, a convié les présidents des clubs ivoiriens à une réunion d’information le samedi 18 décembre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire à Cocody.

Une rencontre au cours de laquelle Madame Dao Gabala a révélé que les élections pour la présidence de la FIF auront lieu en mars 2022. Elle a également invité les footballeurs ivoiriens à s’unir autour des Eléphants de Côte d’Ivoire, qui doivent disputer la CAN 2021 au Cameroun. Le président du Conor FIF a également remis des chèques de droits TV et des subventions aux présidents de clubs présents à cette réunion : 10 millions de FCFA pour l’élite et 6 millions de FCFA pour la Ligue 2.

Cependant, force est de constater que 33 présidents de clubs n’étaient pas présents à cette réunion. Dans une lettre adressée à Mme Mariam Dao Gabala la veille de la réunion, 15 présidents de club qui ont apposé leurs signatures ont clairement manifesté leur intention de ne pas assister à cette réunion, car selon eux, Conor a failli à sa mission. vous a été confié par la FIFA. Absents à cette réunion, ils n’ont donc pas reçu leurs chèques.

Ce matin, certains d’entre eux se sont rendus au siège du FIF pour récupérer leurs chèques, mais ils n’ont pas pu rencontrer le président de Conor, qui se trouve actuellement à Yamoussoukro. S’en est suivi une grogne sur les réseaux sociaux.

« Si nous n’avons pas nos chèques, nous le montrerons haut et fort. Pourquoi nos chèques peuvent-ils finir dans les bureaux privés du président du CN-FIF ? Croyez-vous que le FIF est votre propriété privée ? Si CANAL+ est là C’est et la parafiscalité est donnée à la FIF, c’est grâce au travail fait par les anciens managers de la direction locale du football. On ne tolérera plus cette attitude méprisante de Gabala. Elle la veut. La guerre, elle l’aura » , a confié un président de club à Martial Gohourou, journaliste pro-Sory Diabaté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *