Gnamaka Dogbo Eric, président du Forum de la société civile africaine, a publié, dimanche, un message aux autorités ivoiriennes relativement à la cherté de la vie. Il s’est également prononcé sur le dialogue politique en Côte d’Ivoire et la crise en Ukraine.

Gnamaka Dogbo Eric : «  On a faim et d’autres font semblant de ne rien voir  »

Le président du Forum de la société civile africaine (FSA) a ouvertement critiqué la politique qualifiée d’approximative du gouvernement ivoirien relativement à la cherté de la vie. « Les ivoiriens ont faim et le gouvernement reste silencieux. Ce ne sont pas les actions médiatiques où on voit le chef du gouvernement manger de l’attiéké dans une assiette en plastique, qui changeront les choses. Il faut des mesures énergiques pour aider les populations pauvres », pour déclarer Eric Gnamaka Dogbo, même le 6 mars à Marcory, lors d’une conférence de presse.

Pour le Président du FSA, on ne peut parler de paix et de réconciliation quand les ivoiriens meurent de faim. « Certains parlent de réconciliation parce qu’ils sont rassasiés. Soyons sérieux, comment peut-on poser les vrais problèmes de la nation quand une grande partie du peuple à faim et meurt en silence. De toutes les façons, ceux désignés pour réconcilier les ivoiriens eux-mêmes représentent un sérieux obstacle au processus de réconciliation car ces derniers entraînent trop de casseroles bruyantes », a lancé Gnamaka Dogbo Eric, devant des milliers d’adhérents et sympathisants du FSA.

Avant de charger : « On a faim ; d’autres font semblant de ne rien voir juste par mauvaise foi politique. Pire, même quand les prix mondiaux baissent, les coûts sur nos marchés restent caractérisés comme si on voulait ruiner l’ivoirien. Nous interpellons le chef de l’Etat sur cette autre forme de souffrance subie au peuple ivoirien « , a déploré le conseiller municipal de Marcory. S’agissant du dialogue politique, le patron du FSA a interpellé la classe politique. » Que nos leaders politiques comprenant que nous ne voulons plus de crise en Côte d’Ivoire. Qu’ils s’entendent et donnent la chance à la Côte d’Ivoire de vivre en paix car l’histoire les regarde à nouveau », a prévenu Gnamaka Dogbo Eric.

Le président de la FSA a invité le gouvernement à souhaiter au secours des ivoiriens coincés en Ukraine dont la plupart sont des étudiants. « Nos frères et sœurs sont pris en otage dans le froid Ukrainien et cela semble n’émouvoir personne. Que le gouvernement s’active pour sauver nos compatriotes surtout que nous avons un ambassadeur dans ce pays en la personne du Général Philippe Mangou. Que notre ambassadeur fait preuve de célérité dans le rapatriement de nos frères et sœurs avant qu’il ne soit trop tard », a plaidé Gnamaka Dogbo Eric.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.