Dans son discours à la communauté musulmane ce vendredi, Guillaume Soro n’a pas manqué de prier pour « la paix du cœur » et « le pardon des péchés ». Son compte Twitter a servi de canal à ce message pieux.

Guillaume Soro reprend ses messages aux chrétiens et aux musulmans

Cela faisait près de deux ans que Guillaume Soro était en exil quelque part en Europe. Double condamnation prononcée contre lui par la justice ivoirienne, son parti, GPS, désossé, nombre de ses compagnons de combat en exil ou en prison, nombreuses défections dans ses rangs pour rejoindre le RHDP, parti d’Alassane Ouattara.

Pourtant, Soro Kigbafori Guillaume trouve le temps et la force de s’adresser à ses compatriotes et de leur faire passer des messages. Depuis cette semaine, l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne tente d’adresser des messages de miséricorde aux communautés chrétiennes et musulmanes, sans oublier son appel à ses compatriotes pour construire la nation ivoirienne.

« Musulmans, chers frères et sœurs, chers amis de l’Islam Qu’Allah nous accorde la paix du cœur et nous pardonne nos péchés ! Bon et pieux Djoumah Your, toujours très fraternellement », a tweeté ce vendredi le natif de Diawala.

Cinq jours plus tôt, c’est-à-dire dimanche, Guillaume Soro avait invité ses frères chrétiens à prier pour la Côte d’Ivoire. « Donner à chacun de collaborer à son niveau pour plus de justice. Priez pour tous ceux qui ont soif de plus de justice. Seigneur, s’il te plaît. Bon dimanche », a chanté l’ancien chef des Forces nouvelles (FN, anciens rebelles), avant d’ajouter : « Chers frères et sœurs chrétiens, chers amis du christianisme, en ce 1er dimanche de l’Avent (période qui couvre quelques semaines avant Noël , éd.), Que la grâce de l’Esprit Saint nous guide tous sur des chemins nouveaux, auxquels nous invite ce temps de l’Avent. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.