Après un premier effondrement d’meuble qui a fait sept (07) morts, le 27 février 2022 dans la commune de Treichville, six (06) autres personnes sont décédées dans un deuxième effondrement d’meuble dans la nuit du dimanche au lundi 7 mars , cette fois, dans la commune de Cocody. Des drames que Sanogo Aboubacar, enseignant à Toronto au Canada, a rencontré sur le compte de la corruption grandissante en Côte d’Ivoire. Décryptage !

Les immeubles  » de la corruption  » nous sont tombés sur la tête (Par Sanogo Aboubacar)

Dans une société où la corruption est définie en normes, toutes les valeurs seront mises à mal. La valeur la plus sacrée, qui est le respect de la vie humaine, est banalisée. Dans notre métier de pédagogue, nous faisions remarquer à un collègue qui échangeait des notes contre de l’argent, s’il s’imaginait un jour inconscient dans un bloc opératoire avec cet élève comme médecin en train de lui pratiquer une chirurgie. Bien sûr qu’il m’a répondu, « non, jamais je n’accepterai ça. La va me tuer ».

Alors imaginons que cet élève réussisse à payer toutes ses notes jusqu’à attindre un niveau de décision où le tient des vies en main comme cellules de délivrer les permis de construire ou de contrôler les chantiers. D’abord, il n’y a pas les compétences nécessaires pour exercer ce travail, parce qu’il a acheté tous ces diplômes et concours. Ensuite, il n’a pas la conscience qu’il faut parce qu’il n’a baigné que dans cet environnement de corruption. Chacun pourra dire qu’il n’avait pas le choix.

Tout le monde paie les concours et les diplômes. Par conséquent, nous assistons tous à autodestruction de notre société. Le ne pouvait pas avoir une image est éloquent que l’effondrement de nos immeubles. Pour éviter que toute la société s’effondre, il faut lutter contre la corruption. Personne n’est à abri d’être une victime de la corruption : l’infirmier qui nous soigne, le policier et le gendarme qui tient un pistolet, le chauffeur avec un permis de conduire acheté, l’ingénieur ou le technicien BTP qui a intégré nos immeubles,… peuvent tous devenir nos bourreaux par notre faute.

* Corruption * * effondrement *

Sanogo Aboubacar (enseignant à Toronto)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.