Aller au contenu

« Je n’ai plus besoin de résoudre que je mobilise les gens »

Après dix ans d’absence, Charles Blé Goudé, ancien ministre de la jeunesse, a foulé le sol ivoirien le 26 novembre 2022. Ce jeudi 1er décembre 2022, l’ancien leader de la galaxie patriotique s’est rendu pour une visite de remerciements , au siège de la Fédération ivoirienne pour les droits de l’homme et la vie politique (FIDHOP), dirigé par le Docteur Boga Sako Gervais, initialement chargé du comité d’accueil.

De retour en Côte d’Ivoire, Charles Blé Goudé en visite de remerciements à son comité d’accueil

« Je vous remercie pour la confiance que vous m’avez attribuée, ainsi qu’à toute mon équipe. Des personnes ont travaillé à mes côtés, en plus des membres de la FIDHOP, nous avons eu Angelo Kabila et Bilé Didier qui ont été des membres du comité d’accueil. À côté de ce comité, il y a eu des membres du Cojep, comme Martial Yavo, Abou Gallié, Nathalie Kouakou (…) Ma mission était de faire du retour de Charles Blé Goudé une affaire nationale, en évitant tout incident (.. .) Quand nous avons eu des difficultés liées au service protocolaire, j’ai appelé le Directeur de la Police Nationale (DGNP), le commissaire divisionnaire Youssouf Kouyaté, qui m’a reçu le lendemain à son bureau», a fait savoir Dr Boga Sako, le président du comité d’accueil.

Prenant la parole, Charles Blé Goudé a tout d’abord reconnu les efforts du comité d’accueil, avant de revenir sur les raisons de son choix pour un accueil sobre. « Merci au président de la FIDHOP pour son rôle de président de mon comité d’accueil », at-il compris. Puis de préciser : « Nous avons été des centaines de collaborateurs autour de celui qui portait notre voie, Laurent Gbagbo. Malgré ces centaines de personnes, le sort a voulu que ce soit moi qui l’accompagne au CPI. Pour ceux qui sont venus me rendre visita, vous savez que je n’étais pas autorisé à sortir de la Haye malgré mon acquittement. J’attendais patiemment, parce que la prison m’a appris la patience. Lorsqu’on m’a annoncé mon tour de rentrer en Côte d’Ivoire, j’avais besoin d’une personnalité qui a permis la situation que je vivais », at-il dit.

Sur le choix d’un retour sobre, Blé Goudé a indiqué que le temps des grandes mobilisations, est passé. « J’ai dit au Dr Boga que je ne pouvais pas pondre l’ombre pour poursuivre la proie. La proie pour moi, c’était que j’arrivais en Côte d’Ivoire. L’ombre, c’était que des centaines et des milliers de personnes m’accueillaient en Côte d’Ivoire (…) Je n’ai plus besoin de fonctionner dans ce pays que je mobilise les gens. Nous avons passé ce temps-là. Ma plus grande victoire, c’est la vie », at-il déclaré.

L’ex-détenu de la Cour Pénale Internationale (CPI), désormais libre de ses mouvements, annonce un grand rendez-vous avec la presse nationale et dès internationale son retour d’une tournée qu’il effectue du vendredi 02 décembre au samedi 03 décembre à Gagnoa et à Guiberoua pour des échanges, cérémonie de purification et recueillement à Kpogrobré (ndlr : son village natal). Une messe d’action de grâce est prévue pour clôturer cette tournée, le dimanche 4 décembre 2022, à la paroisse Sainte famille de Guiberoua.

Bekanty N’ko www.afrique-sur7.ci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *