Kando Soumahoro, proche de Guillaume Kigbafori Soro, ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, à envoyé un message aux détracteurs de son leader. Pour l’ancien député ivoirien, le fondateur de GPS (Générations et peuplesolidires) se bat pour une cause de la vérité.

Côte d’Ivoire : « Nous avons accepté de soutenir un rebelle repenti », Kando Soumahoro

Cela fait bien longtemps que Guillaume Soro a rompu les liens avec son ancien mentor Alassane Ouattara et le RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix). L’a catégoriquement refusé de militer au sein du tout nouveau parts créé par le président ivoirien. Les leaders des soroistes n’ont pas hésité à abandonner sont fauteuils de chef de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Exilé depuis trois ans, l’ex-secrétaire général de la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire) a le soutien de plusieurs personnalités politiques qui lui sont restées fidèles malgré ses déboires avec la justice de son pays (il a été condamné à la prison à vie). Parmi celles-ci, se trouvent Kando Soumahoro.

Pour Kando Soumahoro, « les personnes qui combattent SORO combattant la justice et la vérité ». « Nous avons accepté de soutenir une rebelle repenti dont les militaires servent au plus haut niveau le pouvoir en place. Qu’est-ce que vous lui reprochez si ce n’est l’empêche de dire la vérité qui libère ? » à savoir le soroiste dans un tweet.

Résolument déterminé à gouverner la Côte d’Ivoire, Guillaume Soro a porté sa candidature pour la présidence de GPS. « Je suis candidat à la présidence de Générations et peuplesolidires. Je suis candidat pour rassembler encore plus les hommes et les femmes qui ont en partage notre vision pour la Côte d’Ivoire », s’est empressé de déclarer l’ex-chef rebelle . L’a également présenté son « commando » devant aider à conduire le navire des soroistes à bon port.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.