APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – La Direction Générale de la Construction, de la Maintenance et de l’Architecture de Côte d’Ivoire et les experts du géant chinois des télécommunications, Huawei, ont posé les jalons pour le pré-câblage des bâtiments en fibre optique à partir de mercredi à Abidjan pour accès très haut débit dans le pays.

Les réflexions sont menées dans le cadre d’un atelier de restitution et de validation de référentiels techniques pour le pré-câblage des bâtiments en fibre optique pour un accès très haut débit en Côte d’Ivoire.

Ouvrant la séance, le directeur général de la construction, de la maintenance et de l’architecture, Augustin Messou Oi Messou, a identifié les enjeux de ce projet et a remercié le ministère ivoirien de l’économie numérique, des télécommunications et de l’innovation pour sa pertinence.

Depuis le démarrage de ce projet, beaucoup a été fait, il s’agit de restaurer et valider les référentiels techniques pour la mise en place d’un cadre réglementaire pour le pré-câblage des bâtiments et bâtiments en fibre optique pour la très haute charge en Côte d « L’ivoire, dit-il Messou.

Pour sa part, Li Yungao, expert en stratégie haut débit et expert en développement chez Huawei Afrique du Nord, a souligné le rôle fondamental de la construction de pré-câblage en fibre optique dans le maintien du développement économique national et de la stabilité sociale.

Il a noté que « chaque augmentation de 10 points de la pénétration du haut débit entraînera une croissance de 5 points du PIB et chaque doublement de la bande passante augmentera le PIB de 0,2 point de pourcentage ».

Aujourd’hui, le haut débit domestique est devenu un nouveau relais de croissance pour les opérateurs. M. Li Yungao a expliqué que le pré-câblage en fibre optique est la pré-distribution de toutes les installations en fibre optique, y compris les salles d’équipement.

Ceci s’applique également aux lignes souterraines et aériennes dans les bâtiments, aux boîtiers de distribution pour les familles, aux boîtiers d’accès à la fibre optique dans les collectivités. En Chine les installations sont assurées par les propriétaires des bâtiments, mais en Côte d’Ivoire elles sont réalisées par les exploitants.

Selon l’expert chinois du haut débit Li Yungao, le pré-câblage permet aux propriétaires d’immeubles d’accéder au haut débit. De plus, les opérateurs peuvent économiser 20 % de leurs investissements.

Huawei est impliqué dans ce projet en tant que partenaire technique du ministère ivoirien de l’Economie numérique, des Télécommunications et de l’Innovation dans ce projet qui est piloté par un comité interministériel.

Pendant sept jours, la Direction générale de la construction, de la maintenance et de l’architecture de Côte d’Ivoire et des experts du géant chinois des télécommunications mettront au point une matrice pour le pré-câblage des bâtiments et bâtiments en fibre optique pour le haut débit en Côte d’Ivoire.

L’objectif de ce projet est d’établir des repères qui serviront de cahier des charges et d’orientation pour les travaux de pré-câblage dans la construction des bâtiments et des bâtiments pour l’installation de la fibre optique.

La Côte d’Ivoire a un taux de pénétration inférieur à 1% pour le haut débit et le haut débit, ce qui est très insuffisant. Pour ce faire, le gouvernement a décidé d’augmenter la pénétration du haut débit pour augmenter la connexion à tous les endroits du pays.

AP / ls / APA







Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *