La Côte d’Ivoire lance un « point de référence » pour renforcer l’éthique de son administration

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – L’Etat de Côte d’Ivoire, à travers des experts en modernisation de l’administration, lance un « benchmark » (référence) local, en vue de renforcer la déontologie et la déontologie dans l’administration publique.

Dans cet élan, le Directeur de la Gestion de l’Ethique et des Systèmes d’Accompagnement (DISGAE), Antoine Bessin et ses équipes ont visité l’Observatoire d’Ethique et de Déontologie (OED) du Trésor Public et la Direction Générale du Guichet Unique Automobile ( DGGUA) situé à Vridi, à Port-Bouët.

Ces deux missions, qui se sont déroulées respectivement les 11 et 13 janvier 2022, ont été lancées sur recommandation du secrétaire d’État Brice Kouassi et s’inscrivent dans un référentiel local.

Cette « référence » locale vise notamment à développer une stratégie d’accompagnement du changement, de promotion de l’éthique et de l’éthique au sein des administrations publiques ivoiriennes.

La première visite a été facilitée par M. N’Guessan Koffi, le coordinateur de l’OED qui a présenté le Code d’Ethique et de Déontologie du Trésor Public, une matrice créée par l’OED pour encadrer le travail des agents et qui sert de base à promotions, récompenses et pénalités.

Lors de cette rencontre, les échanges ont permis aux équipes de l’OED d’aborder les préoccupations de DISGAE sur la certification, les résultats de l’application du Code et la gestion des résistances au changement.

La Cote dIvoire lance un point de reference pour renforcer au 25 mai 2022

La deuxième mission était pour le Bureau d’Immatriculation des Véhicules (BIVA). Ici, la délégation DISGAE était conduite par M. Amani Olivier Yao, directeur adjoint en charge de la conduite du changement, de la promotion de l’éthique et de l’éthique.

Son interlocuteur était M. Lambert Konan du BIVA. Les échanges ont principalement porté sur le dispositif de dématérialisation développé par la Direction Générale du Guichet Unique de l’Automobile (DGGUA) afin d’accélérer et de rationaliser le service offert aux usagers.

Les avantages de ce système numérique dans le processus d’importation de véhicules neufs ont été présentés. Par ailleurs, les représentants du BIVA ont souhaité que des experts en modernisation les accompagnent dans la création d’un Comité d’Ethique et de Déontologie interne.

Le top management de la structure entend également accentuer la dématérialisation de leurs démarches afin de répondre aux demandes toujours croissantes des services proposés aux usagers.

Neuf administrations publiques devraient être visitées par DISGAE dans son « benchmark » afin de développer une stratégie efficace de promotion de l’éthique et de la déontologie dans les administrations publiques, en s’inspirant des réussites et des besoins locaux.

AP / ls / APA







Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.