Lors de cette rencontre, les échanges ont permis aux équipes de l’OED d’aborder les préoccupations de DISGAE sur la certification, les résultats de l’application du Code et la gestion des résistances au changement.

La Cote dIvoire lance un point de reference pour renforcer au 23 mai 2024

La deuxième mission était pour le Bureau d’Immatriculation des Véhicules (BIVA). Ici, la délégation DISGAE était conduite par M. Amani Olivier Yao, directeur adjoint en charge de la conduite du changement, de la promotion de l’éthique et de l’éthique.

Son interlocuteur était M. Lambert Konan du BIVA. Les échanges ont principalement porté sur le dispositif de dématérialisation développé par la Direction Générale du Guichet Unique de l’Automobile (DGGUA) afin d’accélérer et de rationaliser le service offert aux usagers.

Les avantages de ce système numérique dans le processus d’importation de véhicules neufs ont été présentés. Par ailleurs, les représentants du BIVA ont souhaité que des experts en modernisation les accompagnent dans la création d’un Comité d’Ethique et de Déontologie interne.

Le top management de la structure entend également accentuer la dématérialisation de leurs démarches afin de répondre aux demandes toujours croissantes des services proposés aux usagers.

Neuf administrations publiques devraient être visitées par DISGAE dans son « benchmark » afin de développer une stratégie efficace de promotion de l’éthique et de la déontologie dans les administrations publiques, en s’inspirant des réussites et des besoins locaux.

AP / ls / APA