Aller au contenu

La Côte d’Ivoire veut améliorer l’accès aux terrains industriels

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Une mission vue comme contribuant au développement des zones industrielles qui a été lancée pour le Projet des chaînes de valeur compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET).

Cette mission qui va durer 12 mois a été réalisée ce 5 décembre 2022, à l’issue d’un atelier tenu en présence d’acteurs du secteur public et privé. A cette occasion, Charles Krakoff, consultant international, mandaté pour cette mission pour présenter une feuille de route.

A l’issue de cette mission, le PCCET entend contribuer à la mise en place d’un modèle économique et financier de gestion des infrastructures industrielles ou encore à la mise en place d’un système d’information géographique (SIG).

Structure chargée de l’exécution de cette composante du PCCET, la Société de gestion et de développement des infrastructures industrielles (SOGEDI) a rassuré les industriels de la volonté de l’Etat ivoirien de les Accompagner dans le processus de leur installation.

« Concernant l’accès aux terrains industriels, le défi est énorme. Lors de cet atelier, les opérateurs ont pu relever les difficultés à quoi ils font face, notamment les PME », a déclaré M. Roland Dja, coordonnateur de projet à la SOGEDI.

M. Dja a appelé les entreprises, notamment les PME à « garder espoir » car les projets qui seront mis en œuvre et les outils qui seront développés vont énormément de choses en ce qui concernent l’environnement de travail.

Il a annoncé la mise en place de systèmes visant la dématérialisation des procédures et l’accompagnement des unités industrielles. Il doit être caché, par ailleurs, permettant une célérité et une transparence des opérations et surtout un gain de temps.

De son côté, Charles Krakoff a promis que grâce à son expérience internationale de plus de 30 ans, il entend, « identifier les meilleures pratiques mondiales et les adaptateurs au contexte ivoirien » afin de rendre compétitives les zones industrielles du pays.

Le Projet des chaînes de valeur compétitives pour l’emploi et la transformation économique (PCCET) est financé par la Banque globale et mis enécution par une unité de coordination placée sous l’autorité du premier ministre.

PA/APA







Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *