Aller au contenu

La curieuse sortie d’Adjoumani

Kobenan Kouassi Adjoumani a fait une déclaration fracassante sur la succession d’Alassane Ouattara en 2025. Le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, a clairement indiqué que personne au RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) ne peut prétendre réussir l’actuel président de la République de Côte d’Ivoire.

Kobenan Kouassi Adjoumani : « (…) nous ne lui demanderons jamais de nous abandonner »

Lors de la cérémonie de lancement du bitumage du réseau routier de Tanda (Nord-Est), lundi 17 juillet 2023, Kobenan Kouassi Adjoumani a répondu aux questions relatives à la succession d’Alassane Ouattara au sein du RHDP. Selon le ministre ivoirien de l’agriculture et du développement rural, aucun dirigeant du parti au pouvoir n’a la capacité de succéder au propriétaire des lieux.

« Inouss a d’abord dit que le président a parlé d’une demi-douzaine, mais moi-même quand on m’a posé la question ‘qui sera le successeur du président Alassane Ouattara ?’, j’ai dit le numéro, il s’appelle Alassane Ouattara, le numéro deux, Alassane Ouattara, numéro trois Alassane Ouattara, numéro quatre Alassane Ouattara, numéro cinq Alassane Ouattara, numéro six Alassane Ouattara parce qu’Alassane, le travail qu’il fait là-bas, personne d’autre ne peut le faire », a déclaré Kobenan Kouassi Adjoumani. Un résultat surprenant quand on observe le nombre de leaders dont regorge le parti Houphouetista.

« Elephant » de Zanzan a clarifié le point en exhortant l’auditoire à formuler des prières pour Alassane Ouattara. « Nous prions Dieu qu’il vive longtemps et continue toujours à nous guider jusqu’à ce qu’un jour lui-même dise, aujourd’hui je suis fatigué, j’amènerai quelqu’un pour le faire. Nous ne sommes pas pressés, nous sommes avec lui. Rassurez-vous, Président Alassane, il tient bien la barque et nous ne lui demanderons jamais de nous abandonner. C’est Alassane Ouattara et ce qu’il s’apprête à faire. dites-nous de faire, c’est ce que nous ferons », a déclaré le président du conseil régional de Gontoungo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *