« Côte d’Ivoire : Et si on en parle… », tel est le titre du projet initié pour la DW Akademie, dont le dernier numéro s’est tenu le samedi 11 juin à Cacody. Il s’agit, en effet, d’un espace de dialogue et d’échanges entre jeunes Ivoiriennes, organisé mensuellement, autour d’un sujet choisi avec des invités qui partagent leurs connaissances ou expériences.

Liberté d’expression : la DW Akademie femmes la parole à des citoyens ivoiriens

Le dernier numéro de ce rendez-vous mensuel s’est déroulé le samedi 11 juin 2022, à l’esprit Espace Eden’s Restaurant dans la commune de Cocody. Marcelle Godi, chargée de mission du président du Cojep, Charles Blé Goudé, Sylver N’Guessan, Docteur en théorie politique, et le Professeur Lassina Kanté, président de la Confédération des organisations des victimes de la crise ivoirienne (Covici), étaient les principaux panélistes invités à débattre autour du thème : « Blé Goudé bientôt en Côte d’Ivoire : la page de la crise ivoirienne définitivement tournée ? ».

Notons que le projet « Côte d’Ivoire: Et si on en parle … », rassemble également des journalistes, professionnels des médias, des acteurs de la société civile, membres de partis politiques et citoyens ordinaires sur les plateformes Facebook et WhatsApp pour échanger et discuter autour des idéaux de paix et de cohésion sociale.

 »Avec des projets menés dans plus de 50 pays, la DW Akademie veut renforcer le droit de l’Homme à la liberté d’expression et à un accès sans entrave à l’Information. La DW Akademie permet aux gens du monde entiers de prendre des décisions libres fondées sur des faits fiables et un dialogue constructif », a expliqué Dorcas Loba, Administrateur de la plate-forme « Et si on en parle ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.