Aller au contenu

La grosse inquiétude de Billon

En Côte d’Ivoire, la CMU est obligatoire depuis le mercredi 28 septembre 2022. Jean-Louis Billon, cadre du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire), a craché ses vérités à l’Assemblée nationale. Ici on fait la preuve d’une réaction de l’ex-ministre Alain Lobognon.

Côte d’Ivoire-CMU : Les grosses inquiétudes de Jean-Louis Billon

Jean-Louis Billon n’est pas du tout contenu de la décision du gouvernement ivoirien rendant obligatoire la CMU (Couverture maladie universelle). L’ex-ministre ivoirien du Commerce, qui s’exprimait à travers une publication sur sa page Facebook, si prononcée sur la décision du gouvernement de Côte d’Ivoire.

« Cette mesure, selon le gouvernement de Côte d’Ivoire, vise à garantir le déploiement complet du système obligatoire de couverture du risque maladie qu’organise la CMU au profit des populations vivantes en Côte d’Ivoire », écrit ce proche d’Henri Konan Bédié.

L’opposant ivoirien à plusieurs interrogatoires proches à l’obligation de la Couverture maladie universelle. « Le système de santé offre-t-il les garanties nécessaires aux populations (ressources humaines qualifiées, plateaux techniques, disponibilité de poches de sang et de médicaments, etc.…) ? », At-il cherché à savoir.

Par ailleurs, l’homme d’affaires ivoirien a tenté de savoir si les soins de santé sont en réalité gratuits. « Cette carte CMU ne crée-t-elle pas plus de confusions / de difficultés au contributable ? », S’est interrogé Billon.

La question de la CMU était à l’ordre du jour lors d’une conférence de presse animée par Éric-Aimé Sémien le mardi dernier. Le président de l’OIDH (Observatoire ivoirien des droits de l’homme) pour désigner la mesure du régime d’Alassane Ouattara. Pour le juriste ivoirien a fait savoir que « cette mesure n’est pas opportune ». L’ajout qu’elle est « impopulaire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *