Aller au contenu

La lutte contre la criminalité faunique au centre d’un atelier de formation

L’ONG Born Free USA, partenaire dans la mise en œuvre du programme WABiLED, organise du 8 au 12 mai 2023, en collaboration avec le Ministère des Eaux et Forêts, un séminaire de formation des formateurs en Côte d’Ivoire, à Grand-Bassam. Objectif : Former les forces de l’ordre à la mise en œuvre des obligations de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) afin de renforcer la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages en Côte d’Ivoire.

Côte d’Ivoire : La lutte contre la criminalité faunique au centre d’un séminaire de formation

Selon le ministère, il s’agira à la fin de l’atelier de disposer d’un noyau de formateurs dans la lutte contre la criminalité faunique. Les nouveaux formateurs doivent à leur tour être capables de mettre en œuvre la formation reçue dans leur département d’origine et au niveau national. Par conséquent, les auditeurs sont des fonctionnaires ayant une vaste expérience dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages.

Il convient de noter qu’en 2019 et 2020, le Programme sur la biodiversité et le changement climatique en Afrique de l’Ouest (WA BiCC) financé par l’USAID a organisé une série d’ateliers de formation des formateurs sur la CITES et la lutte contre les crimes contre la faune. Ces ateliers de formation des formateurs ont impliqué les pays de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest).

Les personnes impliquées étaient les autorités de la faune et les autorités douanières, qui sont en mesure de transmettre la formation reçue à d’autres services potentiellement impliqués dans la lutte contre la criminalité liée aux espèces sauvages. « En 2023, le West Africa Biodiversity and Low Emissions Development (WABiLED), successeur du programme WA BiCC, assurera le suivi de la formation des formateurs en étendant la formation dispensée aux autres autorités impliquées dans la lutte contre la criminalité faunique », rapporte le ministère des Eaux et Forêts.

Des agents de la Direction des Affaires Juridiques et du Contentieux, des Ressources Faune et Cynégétique, de la Police Forestière, de la BSSI (Brigade Spéciale de Surveillance et d’Intervention) et des Services d’Inspection Portuaire et Aéroportuaire participent également à ce séminaire de formation. A ces douanes s’ajoutent la justice, les ressources halieutiques, la gendarmerie, la police, les affaires maritimes et l’armée.

Tizie À Bi

correspondant régional

8eme edition des Victoires du developpement Arahamane Group se au 27 mai 2024

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *