Aller au contenu

Le FIDHOP s’engage à fond

Le Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion nationale, M. Kouadio Konan Bertin dit KKB, a effectué, vendredi, la double cérémonie d’installation du Bureau Exécutif et d’inauguration du siège de la FIDHOP, une institution de la société civile dirigée par Dr Boga Sako Gervais.

FIDHOP : Dr Boga Sako Gervais, entre passion et défis pour les Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire

Le Président fondateur de la Fondation Ivoirienne pour les Droits de l’Homme et la vie Politique (FIDHOP), Dr Boga Sako Gervais, a contextualisé la naissance de son organisation et partagé sa vision du rôle et la nécessité pour les Etats africains de se doter d’une société civile plus forte en matière de promotion, de protection et de défense des droits de l’homme.

La cérémonie a été réhaussée par la présence de personnalités de premier rang dont Mme Simone EHIVET GBAGBO, Présidente du Mouvement des Générations Capables (MGC) et Ex Première dame de Côte d’Ivoire, des ambassadeurs et des guides religieux.

Ci-dessous le message de Dr Boga Sako Gervais, Président du Bureau Exécutif de la FIDHOP

Nous sommes aujourd’hui le 21 octobre 2022 ; un jour spécial pour tous les Défenseurs des Droits de l’Homme d’Afrique et du monde entier !

Car c’est le 21 octobre 1981 que, réunis la-bas en Nairobi, au KENYA, sous l’égide de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), devenue UA en an 2000, les dirigeants africains adoptèrent la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Et depuis 1989, à l’Assemblée Générale à Benghazi, à LIBYE, l’UA institua la Journée Africaine des Droits de l’Homme ; ici si célèbre chaque 21 octobre.

Ainsi, en célébrant ce jour, le 21 octobre 2022, l’inauguration solennelle du nouveau Siège de notre organisation, la FIDHOP, en coïncidence avec la Commémoration de la Journée Africaine des Droits de l’Homme, Je voudrais que vous vous joigniez à moi, pour nous souvenir de toutes les victimes des droits de l’Homme, dans le monde, sur le continent africain et particulièrement en République de Côte d’Ivoire. Pour toutes ces victimes, ces femmes, ces enfants et ces hommes, que nos États n’ont pas su protéger et qui ont été précipités vers la mort, je vous prie d’observer UNE MINUTE DE SILENCE …

Merci !

1666697044 73 Le FIDHOP sengage a fond au 28 janvier 2023

I / DU FONDEMENT DE NOTRE ENGAGEMENT POUR LES DROITS DE L’HOMME

1/ L’origine de notre passion pour les Droits de l’Homme :

On pourrait dire que je suis devenu Militant des Droits de l’Homme par hasard ou par accident ; parce que ce n’est pas la discipline que j’ai étudiée durant mon parcours académique.

Mais pour moi, c’est une vraie vocation. DIEU m’a fait grâce !

Parce que, depuis étudiant, Le DIVIN m’a fait haïr l’Injustice, l’Abus de pouvoir et surtout la Violence. Alors, je me suis formé et perfectionné dans ce domaine, pour accomplir ma part de Mission sur la terre, avant qu’il ne me rappelle à LUI !

Et c’est précisément de retour de mon premier Pèlerinage en ISRAËL, en novembre 2009, qu’IL m’inspire dans avion, l’idée de créer la FIDHOP.

2/ Les spécificités du FIDHOP :

Deux principales raisons nous ont motivés à créer la FIDHOP et c’est ce qui fait sa spécificité.

La première motivation que nous avons introduite dans les Droits de l’Homme, c’est leur dimension spirituelle. Le droit à la Vie apparaît comme le meilleur exemple pour prouver que les DH sont un don du DIVIN. Et j’ai été comblé d’en avoir la confirmation dans les toutes premières paroles de la Déclaration d’indépendance américaine.

La deuxième raison de la création de la FIDHOP est partie d’un constat : nous observons que les drames et les pires crimes contre l’humanité en Afrique naissent des conflits politiques. Dès lors, notre structure ambitionne de sensibiliser et de former surtout les acteurs politiques et les décideurs sur leur responsabilité dans le respect des droits de l’Homme.

II / L’IMPORTANCE DE CE SIEGE POUR LA FIDHOP.

1/ Quel est le sens et l’avantage de disposer d’un siège ?

Après mes expériences à la Ligue Ivoirienne des Droits de l’Homme (la LIDHO), de 1994 à 2005 ; puis à l’APDH (Actions pour la Protection des Droits de l’Homme), de 2005 à 2007 et enfin avec la CNDHCI, j’ai vite réalisé l’importance d’un siège pour toute ONG.

En effet, le siège atteste du sérieux, du sens de la responsabilité et du professionnalisme de la FIDHOP, dans son combat en matière de promotion, de protection et de défense des Droits de l’Homme. Le siège est un gage de confiance pour les populations, pour l’État et pour nos partenaires étrangers.

C’est pourquoi dès la création de notre Fondation en avril 2009, nous sommes détenteurs d’un siège, qui était situé à la Riviera Attoban, en face de la Paroisse St Bernard. Mais malheureusement, dans la crise postélectorale de 2010-2011, nos locaux ont été attaqués et saccagés par deux fois, en Mme, puis en avril 2011 ; avant que le Président de la FIDHOP ait subi de graves menaces de mort. Toutes choses qui m’ont contrainte à fuir pour l’exil, qui aura duré Dix ans.

Aujourd’hui, en inaugurant ce siège, mes collaborateurs et moi-même veulent rassurer toutes les cellules et tous ceux qui sont victimes de violations des Droits de l’Homme et qui ont besoin d’aide et d’assistance.

Enfin, pour nos étudiants, nos journalistes et tous les chercheurs qui ont besoin d’étapes, ou d’alformations, ou d’analyses sur les questions des Droits de l’Homme, ils savent désormais où nous trouver.

Ce siège est donc une plus-value pour la Côte d’Ivoire en matière de promotion, de protection, et de défense des Droits de l’Homme !

2/ Que sont ses nouveaux Défis à relever pour la FIDHOP ?

• Souscription de projets à financer par nos partenaires, relativement à la Démocrite et aux élections à venir.

• Installation des Sections FIDHOP à travers tout le pays.

Déjà sont prêtes pour leur investiture : ADZOPE, DIVO, GAGNOA, DUEKOUE…

• Conférence mensuelle sur l’état des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.

Le s’agit du rapport périodique de l’observation et de la surveillance des droits de l’homme et de la vie politique par la FIDHOP.

• Ouverture d’un INSTITUT DE FORMATION AUX DROITS DE L’HOMME.

• CEPENDANT, le ya toujours des URGENCES à SIGNALER :

– Je plaide pour la Libération de Pulchérie Edith GBALET ;

– Je plaide pour la levée du contrôle judiciaire à mon rencontre.

III / LE FIDHOP ET SON PRÉSIDENT TÉMOIGNENT LEUR RECONNAISSANCE AUX DONATEURS !

1/ Mes Remerciements :

AUX MEMBRES de La FIDHOP, ici me font confiance; qui m’ont soutenu et aidé à rentrer au pays.

Aujourd’hui, ce sont 53 Cadres ivoiriens qui composent le nouveau BUREAU EXÉCUTIF ; ils sont diplômés dans tous les domaines et résidant dans tous les coins du monde, dans les douze (12) pays où nous avons des délégations FIDHOP : en Côte d’Ivoire, en Italie, en France, en Belgique, en Suisse, au Royaume -Uni, au Danemark, en Suède, au Canada, aux USA, en Tunisie et au Nigeria.

Mme Simone EHIVET GBAGBO, GOODS : parce que depuis l’exil, préparant mon retour, vous avez reçu mes collaborateurs, pour leur dire que vous m’attendiez aussi ; cache-moi pour me rassurer. Merci pour l’honneur!

A travers vous, je veux témoigner ma reconnaissance à tous les leaders politiques, ayant accordé une audience à la FIDHOP :

Le Président Henri Konan BEDIE ; Mme BONY Claverie; Pr Georges Armand OUEGNIN…

Au PREMIER MINISTRES, je dis Merci pour la confiance et le soutien constant : pour notre participation au Dialogue politique 5, c’est lui !

Merci particulièrement au Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, pour son appui, qui fut une vraie surprise agréable.

Ministre KOUDIO KONAN BERTIN, Ministre de la RCN, MERCI pour moi, et merci tous les exilés de retour dans leur pays…

2/ Nous avons encore des besoins :

LE NOUS FAUT DES ORDINTEURS ET IMPRIMANTE ; surtout pour les étudiants et les stagiaires.

« AIDEZ-NOUS À MIEUX DÉFENDRE LES DROITS DE L’HOMME ; MAIS NE CHERCHEZ PAS À NOUS CORROMPRE !

Et j’ai dit ! « 

VIVRE LE FIDHOP; POUR QUE VIVE LES DROITS DE L’HOMME EN CI !

DIEU NOUS BENISSE !

Docteur BOGA SAKO GERVAIS

• Président-Fondateur de la FIDHOP

• Enseignant-Chercheur à UAO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *