Le COCAN et la FIF réfutent toutes les accusations du magazine Jeune Afrique et absurent que les différentes parties impliquées dans l’organisation de la CAN 2023 en Côte d’Ivoire travaillent de concert selon les règles définies par la CAF, rapporte un communiqué conjoint publié par les deux entités, ce vendredi 29 juillet 2022, dont la teneur suit :

Primes des sélections qualifiées pour la CAN 2023 : Selon Jeune Afrique, la CAF a « suggéré » à la Côte d’Ivoire de mobilisateur 60 millions US

« Dans un article intitulé « CAN en Côte d’Ivoire : les 60 millions de dollars de la discorde », publié le mercredi 27 juillet 2022, le magazine JEUNE AFRIQUE porte de graves accusations à la fois sur la Confédération Africaine de Football (CAF) , la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) et son président, ainsi que sur le Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN).

En effet, selon l’article de presse, le Secrétaire général de la CAF aurait

Toujours selon l’article de JEUNE AFRIQUE, « 

Face à ces accusations médiatiques qui ne reposent sur aucun fondement réel, la FIF, l’association affiliée à la CAF, et le COCAN tiennent à apporter le démenti le plus ferme.

La FIF et le COCAN ne peuvent que regretter que le magazine Jeune Afrique n’ait jamais cherché à vérifier auprès d’eux l’exactitude des informations publiées.

Ils expriment leur profonde indignation face à de tels propos, qui mettent en cause l’exigence professionnelle et la probité morale, de personnes totalement impliquées dans la réussite de cet événement majeur qu’est la CAN 2023.

Ils déplorent en outre la publication d’articles tendancieux visant à jeter le discrédit sur l’organisation de la CAN en Côte d’Ivoire.

Au demeurant, la CAF est l’organisateur de la CAN, et à ce titre, elle définit les règles de son organisation dans les pays hôtes et s’appuie sur les fédérations locales de Football. Pour notre Pays, la CAF a pour interlocuteur la FIF qui pour la CAN s’appuie sur le COCAN dont elle est membre.

Résolument engagés aux côtés de l’Etat ivoirien et de la CAF, pour offrir à l’Afrique et au monde une CAN exceptionnelle en terre ivoirienne, le COCAN et la FIF assurent que les différentes parties impliquées dans l’organisation de cette fête du football travail de concert selon les règles définies par la CAF et sous la coordination du Cabinet du Premier Ministre, rattachement institutionnel du COCAN.

A ce jour, les travaux liés à la préparation de la CAN se déroulent dans de très bonnes conditions, qu’il s’agisse d’infrastructures ou d’interactions avec la Confédération Africaine de Football. La Fédération Ivoirienne de Football et le COCAN, voudraient rassurer les ivoiriens et la communauté sportive nationale et internationale que, conformément aux instructions du Premier Ministre, la Côte

d’Ivoire sera prêt sur la totalité des dimensions de l’organisation de la CAN 2023.

Enfin, le FIF et le COCAN réaffirment leur totale disponibilité, aujourd’hui comme demain, à communiquer aux médias tous les éléments nécessaires à leur parfaite compréhension de l’organisation de la CAN 2023 et à la diffusion de la bonne information.

Pour la FIF : Président Yacine Idriss DIALLO

Pour le COCAN : Le Président François Albert AMICHIA « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.