Aller au contenu

Les boulangers ont exhorté à ne pas augmenter les prix du pain

Contrairement à l’association Haut patronat de boulangers, les fédérations des boulangers et pâtissiers de Côte d’Ivoire demandent à tous les boulangers ivoiriens de maintenir le prix du pain baguette.

Côte d’Ivoire : les boulangers réagissent à la menace d’une hausse du prix du pain

Selon les organisations patronales des boulangers-pâtissiers de Côte d’Ivoire, il a été annoncé que les trois meuniers ont décidé d’augmenter le prix du sac de farine, ce qui inquiète les consommateurs.

Les fédérations des boulangers-pâtissiers ont informé que depuis janvier 2020 un comité de suivi du secteur de la boulangerie a été mis en place au sein du ministère du Commerce pour travailler sur les inquiétudes des patrons des boulangers, notamment l’augmentation du prix du pain.

Les résultats obtenus incluent la révision de la norme, la détermination de la structure de calcul des prix, la vente de deux types de gressins, le plafonnement du prix à la tonne de farine, l’affichage des prix, etc. Le gouvernement a également délivré un certificat gouvernemental s’engageant à exonérer les meuniers des droits de douane et à allouer un soutien financier aux parties productrices de farine.

La Fédération Interprofessionnelle des Boulangers Patrons de Côte d’Ivoire et la Fédération des Coordinations Professionnelles des Boulangeries et Pâtisseries de Côte d’Ivoire demandent à tous les boulangers de Côte d’Ivoire de ne pas augmenter le prix du pain baguette.

Ils demandent à l’État d’utiliser les mécanismes existants pour discuter de la question de l’augmentation du coût de la farine et du SMIG. Ils pensent qu’il est important de nettoyer le secteur des produits de boulangerie avant de modifier les prix. Ils demandent un plafonnement des remises accordées aux intermédiaires. Ils appellent l’Etat à mettre en œuvre les engagements pris dans l’attestation gouvernementale du 30 mars 2022, notamment le fonds de garantie et la subvention aux boulangers. Ils demandent également une fiscalité spéciale en faveur des boulangers et la suspension des redressements fiscaux effectués à l’encontre des entreprises de boulangerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *