Aller au contenu

Les évêques catholiques appellent à des élections justes et transparentes

Côte d’Ivoire – Pour sa 123e assemblée plénière ordinaire, l’épiscopat ivoirien s’est réuni le mercredi 31 mai 2023 à l’hôtel Prestige d’Agboville, dans le sud du pays. Du 31 mai au 4 juin 2023, les évêques réfléchiront sur les rapports d’activité des secrétariats exécutifs, sur le renouvellement des instances de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire (CECCI) et sur la préparation du cinquantenaire de la association. et la nonciature apostolique et bien d’autres questions liées au fonctionnement de l’Église et de la nation ivoirienne.

Côte d’Ivoire : les évêques catholiques demandent des élections justes et transparentes

Présidée par Monseigneur Ignace Bessi Dogbo, archevêque métropolitain de Korhogo et président de la CECCI, la cérémonie d’ouverture officielle s’est déroulée en présence de nombreux prêtres, religieux et religieuses, fidèles laïcs, ainsi que diverses personnalités administratives, politiques, militaires et traditionnelles. de la région d’Agnéby-Tiassa.

Une occasion opportune pour ces responsables religieux, par la voix du président de leur organisation, Mgr. Ignace Bessi Dogbo, pour appeler à des élections locales équitables et transparentes.

« Le contexte socio-politique et économique international et national ne peut pas nous laisser indifférents (…) C’est une catastrophe morale qui ne peut laisser personne endormi paisiblement, comme la date limite des appels d’offres électoraux locaux.

Si le contexte actuel de calme relatif est de bon augure pour les élections à venir, nous devons assumer le devoir de tout mettre en œuvre dans le respect des droits et devoirs de chacun dans un esprit de fair-play, comme il sied à tout civil et serein pour remporter le pari du fair-play. et des élections transparentes : une garantie de paix durable », a-t-il déclaré.

Pour le président de la Conférence épiscopale ivoirienne, « la victoire de la démocratie, c’est d’abord, et finalement, la victoire de la non-violence et l’humilité et la sérénité d’accepter la défaite ».

L’Eglise dans la société ivoirienne, selon le prélat, est à bout de souffle, mais prie pour que toute la Côte d’Ivoire réunie gagne un tel pari.

Par ailleurs, Mgr Ignace Bessi Dogbo se dit convaincu que les postes électoraux ne sont pas la fin de tout.

« Le plus important n’est pas un triomphe éphémère. Le plus important est ce que nous en faisons pour le bien commun : le service de tous », a-t-il insisté.

Poursuivant, l’archevêque métropolitain de Korhogo a dépeint avec la plus grande énergie la déviance sexuelle qui menace nos sociétés.

« Alors que la société ivoirienne est confrontée à ce mal du mauvais environnement électoral habituel, une autre catastrophe morale surgit : celle qui tourne autour de tout m’est permise. (…)

Face à une telle déviance d’une autre époque que l’on voudrait canoniser dans notre société à fort taux d’importation de désastre moral commercialisé que j’ai appelé LGBT (Lesbienne, Gay, Bisexuel et Transgenre).

Ces populations ont besoin d’être soignées et non présentées comme un canon de comportement à incarner. Notre jeunesse a besoin d’être relevée et non ensevelie », prévient Mgr Ignace Bessi Dogbo.

Présent à la cérémonie, le Père Artur Kola, secrétaire par intérim chargé des affaires à la nonciature apostolique, a salué l’unité et la solidarité des hommes de Dieu en Côte d’Ivoire.

« Face aux défis auxquels l’Église est confrontée aujourd’hui, le Pape vous invite à être toujours proches du peuple de Dieu, à marcher devant lui, en montrant le chemin, le chemin.

De plus, marchez parmi lui pour renforcer votre unité et marchez ensemble pour que de nouveaux chemins s’ouvrent », a exhorté le représentant du Saint-Père, le pape François.

Côte d'Ivoire : les évêques catholiques demandent des élections justes et transparentes

Le président du Cecci partagera ce message, également en soirée, lors de l’homélie de la messe d’ouverture de la 123ème assemblée plénière ordinaire, à la paroisse Saint Augustin d’Agboville.

Nous vous rappelons que des élections municipales et régionales se tiendront le samedi 2 septembre avec la participation des principaux partis politiques du pays.

En 50 ans d’existence, c’est la quatrième fois que l’assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques de Côte d’Ivoire se tient dans le diocèse d’Agboville.

La deuxième de cette année se conclura le dimanche 04 juin par une messe d’action de grâce à l’église cathédrale Saint Jean-Marie Vianney de la ville. C’est au cours de cette Eucharistie que les évêques ivoiriens rendront publics les fruits de leur travail.

Créé en 2006, le diocèse d’Agboville comprend les régions d’Agnéby-Tiassa et Mé.

Dirigée par Mgr Alexis Touably Youlo, elle compte 52 paroisses avec 93 prêtres actifs, une dizaine dans des structures nationales et internationales, et en mission hors du continent africain.

Sur le plan social, le diocèse compte à son actif 22 écoles primaires et une radio confessionnelle.

Tizie À Bi

correspondant régional

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *