Abidjan s’est réveillée ce jeudi matin, sonnée par une révolte des ferrailleurs contre les policiers et les autorités de la Mairie d’Abobo dirigées par le Ministre d’Etat Kandia Camara.

Abobo – Le député Touré Alpha Yaya à Kandia Camara : « N’oublions pas le rôle qu’ont joué les Ferrailleurs d’Abobo pendant la crise de 2010 »

En Côte d’Ivoire, les bras de fer entre la Mairie d’Abobo dirigée par Kandia Camara et les ferrailleurs, continue. Ce jeudi matin, des heurts ont été signalés au niveau d’Anador entre policiers et des dizaines de jeunes. C’est à une véritable course poursuite entre policiers et ferrailleurs au niveau de Coco service et du collège Anador, que les usagers de la voie express Adjamé-Abobo ont eu droit. Sur des images et vidéos relayées sur les réseaux sociaux, des groupuscules de jeunes présentés comme des ferrailleurs, échangés avec les policiers, des pierres contre du gaz lacrymogène.

Depuis le début de l’année 2022, les autorités municipales ont repris le déguerpissement de la casse d’Abobo-Anador qui empiète sur la voie express Abobo-Adjamé. Une nécessité d’assainissement pour la mairie. Si les ferrailleurs comprennent cette volonté de dégager la voie rapide, ils estiment que le nombre de boutiques supposées pour les relocaliser à N’dotré, n’est pas suffisant.

Réagissant à cette situation tendue entre les deux partis, le député Touré Alpha Yaya a choisi le camp des ferrailleurs. Non pas parce qu’ils ont raison, mais plutôt pour le rôle qu’ils ont joué dans la grave crise politico-militaire entre les forces d’Alassane Ouattara et les FDS de Laurent Gbagbo entre 2010 et 2011.

« N’oublions pas le rôle qu’ont joué les Ferrailleurs d’Abobo pendant la crise de 2010. Ils ne sont pas justifiés ce traitement (…) Si aujourd’hui existe c’est qu’il y’a eu hier et demain est un autre jour », a fustigé l’élu. Et d’indiquer la voie d’un pacifique : « Cette crise pourrait être réglée autrement sans violence », a soutenu Touré Alpha yaya.

1645727751 186 Les ferrailleurs regrettent HamBak et se revoltent contre Kandia au 24 mai 2022

Pour la mairie, le temps des discussions est terminé. Siaka Koné, troisième adjoint, estime que tout a été fait pour appuyer les ferrailleurs. C’est ainsi un message de fermeté qui est transmis à la société. « Tout ce que nous faisons, nous le faisons pour eux. Abobo, c’est une ville de solidarité. Nous les avons accueillis au début de la crise. des années, nous les avons rencontrés, nous les avons suffisamment expliqués. Maintenant, l’Aferci nous demande de repousser, mais ce n’est pas possible puisqu’on a pris tout le temps », at-il rapporté récemment à Rfi.

La Mairie rappelle que l’Espace dégagé au niveau de la casse d’Anador doit notamment permettre la construction d’un échangeur et du futur centre hospitalier d’Abobo. Sa sortie ouvre également la voie à la question de savoir qui a été le rôle des ferrailleurs dans cette crise de 2010 ? La Mairie rappelle que l’Espace dégagé au niveau de la casse d’Anador doit notamment permettre la construction d’un échangeur et du futur Centre hospitalier et universitaire (CHU) d’Abobo.

1645727751 939 Les ferrailleurs regrettent HamBak et se revoltent contre Kandia au 24 mai 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.