Aller au contenu

Les forces armées de Côte d’Ivoire rendent un dernier hommage au général Kouamé Akissi

Les forces armees de Cote dIvoire rendent un dernier hommage au 1 février 2023

Au rythme de la ritournelle  »Aux morts »

Les Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) ont rendu un ultima hommage, ce vendredi 02 décembre 2022, au Général de brigade à la retraite Kouamé Akissi, ex-Inspecteur des Services à l’Inspection Générale des Armées.

Dernier défilé des troupes à pieds suivi d’une haie d’honneur formée par les officiers généraux au rythme de la retournelle  »Aux morts », marquent l’ultime office de la grande famille des armées à laquelle appartenu la défunte. Décédée le 29 septembre 2022 des suites d’une longue maladie, elle sera inhumée le samedi 03 décembre 2022, à Singrogbo, sous-préfecture de Tiassalé.

La cérémonie militaire s’est déroulée à la place d’armes Général de Corps d’Armée Ouattara Thomas d’Acquin de l’État-major général des armées en présence de M Téné Birahima, ministre d’État, ministre de la défense et de la Haute hiérarchie des armées de Côte d’Ivoire et de la gendarmerie nationale.

Mise en place de la dépouille, inclinaison des autorités civiles et militaires devant la dépouille, orison funèbre puis remise du drapeau de l’État à la famille. Voici l’essentiel de ce que l’on peut retenir de la cérémonie en hommage au Général Kouamé Akissi.

Dans son oraison funèbre le Médecin-Général de Brigade N’dri Dowlo Athanase, Directeur du Service de Santé et de l’Action Sociale a ressassé le parcours familial, académique et professionnel de la défunte.

Icône, symbole et figure emblématique de l’armée étaient les vertus qui la caractérisaient. « Elle invente un concept, celui de la femme capable de rivaliser avec les hommes ou de les défier sur un terrain ou elles font généralement exception (…) Adepte de la lutte contre les discriminations, elle a sûrement bien inspiré de jeunes filles qui ont embrassé le métier des armes. Tu as combattu le bon combat, celui d’être utilisé aux autres, c’est pourquoi nous ne t’oublierons jamais…», a rappelé le Général N’Dri Dowlo.

Le ministre d’Etat ministre de la Défense, Téné Bihima Ouattara et les généraux Doumbia et Appalo Touré
Le ministre d’Etat ministre de la Défense, Téné Bihima Ouattara et les généraux Doumbia et Appalo Touré

1re femme officier à obtenir le brevet de parachutistes-commandos

Numéro de l’Ecole des Forces Armées (EFA) en 1981, elle médecins. Au sortir de laquelle elle reçoit les épaulettes de Médecin Lieutenant. Elle fut la première femme officier de l’Armée ivoirienne à obtenir le brevet de parachutistes-commandos, puis la toute première femme Générale de l’Armée de Côte d’Ivoire.

Rédactrice de deux ouvrages intitulés  »LES SECRETS POUR UN MARIAGE » HEUREUX et  »MA RENCONTRE AVEC DIEU »’, le Général Akissi a positivement impacté l’Armée de Côte d’Ivoire.

Pour rappel, il faut signaler qu’elle fait partie des cinq (5) premières femmes Officiers de l’Armée ivoirienne. Elle est en outre la toute première femme à avoir dirigé l’inspecteur général du service de santé et de l’action sociale des armées (DSASA) puis porté le grade de général de brigade.

Fratmat.info avec une correspondance particulière d’AZ
Par Salif D. Cheickna

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *