Aller au contenu

Les vérités de la MEG-VIE

L’Église MEG-VIE (Mission évangélique Grâce de vie) a livré sa part de vérité dans l’affaire du pasteur qui aurait été empoisonnée par l’un de ses collègues. Dans un communiqué, la communauté fondée par l’archevêque Kodja Guy Vincent dément l’information.

Côte d’Ivoire : L’Église MEG-VIE dément l’empoisonnement du pasteur Euloge

L’information a circulé dans certains médias. Le pasteur N’guessan Guy Paul, pasteur au sein de l’Église MEG-VIE aurait empoisonné l’un de ses collègues, nommé Euloge Séry. Selon ces médias, le pasteur mis en cause serait passé aux aveux après son arrestation. Il aurait appelé qu’il était jaloux du défunt pasteur qui rencontrait un franc succès auprès des fidèles de l’église.

Maître Ange Rodrigue Dadjé, avocat de l’Église MEG-VIE a tenu à réagir devant ces allégations. « Depuis quelques jours, des articles de presse font état de faits très graves relatifs à des Pasteurs de l’Église MEG-VIE. Ces articles affirment que le Pasteur N’Guessan Guy Paul aurait empoisonné le Pasteur Euloge Séry de l’Église MEG- VIE qui en serait décédé », a déclaré l’avocat dans une note.

L’homme de loi a fait savoir que l’église de l’archevêque Guy Vincent Kodja « est encore très attristée par la perte de son pasteur Euloge Séry, enterré il y a à peine un mois ». Par ailleurs, il déplore ces « articles mensongers ». Me Ange Rodrigue Dadjé a également précisé que le certificat médical de décès du pasteur Sery « ne fait nullement mention d’un empoisonnement qui aurait signalé sa mort ».

L’avocat de Simone Gbagbo va plus loin pour dire que le pasteur N’guessan Guy Paul n’a pas été interpellé. L’homme de Dieu vaque à ses occupations, ajoute-t-il dans son communiqué publié le jeudi 1er décembre 2022.

« L’Église MEG-VIE se réserve le droit de poursuivre tout organe de presse qui publierait un article à relent diffamatoire à son rencontre relativement à la perte regrettable de son pasteur Euloge Séry », a prévenu Me Dadjé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *