Face à l’augmentation des congés anticipés, Alain Lobognon propose aux autorités ivoiriennes d’introduire la conscription militaire. L’ancien ministre ivoirien des Sports appelle également au licenciement des étudiants perturbateurs.

Alain Lobognon et sa solution contre les départs anticipés

Le lundi 6 décembre 2021, certaines localités de la Côte d’Ivoire ont connu des heures chaudes en journée. Des violences dans les écoles ont été signalées à Bongouanou, Dimbokro et Bocanda. Dans la ville de Dimbokro, les élèves du Lycée moderne, mais aussi ceux du Collège La Nouvelle Alliance sont rentrés chez eux sous la menace de quelques badauds venus les déplacer. Il y a aussi un rapport d’une personne blessée à Bongouanou lors des affrontements entre les élèves et les classes ont été suspendues.

Alain Lobognon s’est indigné du phénomène de départ anticipé qui fragilise l’école ivoirienne depuis des années. L’ancien ministre ivoirien s’offusque des « étudiants qui demandent des vacances scolaires anticipées ». Dans un récent tweet, l’ancien député de Fresco a proposé deux mesures pour lutter contre ce fléau. Alain Lobognon propose de « réintégrer la circonscription militaire abolie en 1990 » et de « révoquer ceux qui perturbent le calendrier scolaire des écoles ivoiriennes ».

A noter que Mariatou Koné a récemment lancé la campagne « zéro congé anticipé ». Le ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation n’a pas manqué d’exhorter les élèves au respect des horaires et au respect scrupuleux du calendrier scolaire.

De son côté, la Fédération des étudiants et des écoles de Côte d’Ivoire (FESCI) a pris des mesures pour dénoncer le départ anticipé. L’organisation syndicale dirigée par Allah Saint Clair a annoncé des missions à travers le pays à partir du lundi 6 décembre 2021 pour sensibiliser les élèves et promouvoir la non-violence dans les écoles. La FESCI a invité tous les acteurs et partenaires du système éducatif ivoirien à unir leurs efforts pour éradiquer définitivement ce fléau de dérives qui afflige l’école ivoirienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.